EMC World : EMC montre Fast 2 et prépare la convergence entre Clariion et Celerra

Classification de données affinée, cache à base de mémoire Flash, nouvelle console d'administration unifiée... EMC a multiplié les annonces pour ses systèmes de stockage de milieu de gamme Clariion et Celerra lors d'EMC World. De quoi simplifier l'administration et doper les performances des baies de stockage les plus vendues du marché. Mais aussi préparer le terrain pour une éventuelle convergence entre les deux gammes.

EMC a profité de sa conférence utilisateurs EMC World à Boston pour dévoiler FAST 2 la seconde génération de sa technologie de classification automatique de données, ainsi que plusieurs améliorations notables pour ses sytèmes de stockage de milieu de gamme Clariion et Celerra parmi lesquelles des capacités de compression de données à l'échelle d'un LUN, une nouvelle console d’administration unifiée, Unisphere, ainsi qu’un nouveau système de cache de second niveau à base de mémoire flash.

FAST2 : Un mécanisme de classification de données bien plus granulaire

Attendu en juillet, FAST 2 (Fully Automated Storage Tiering) devrait apporter au Clariion des capacités de classification automatique de données bien plus granulaires. L’objectif des technologies de classification comme EMC FAST - à l’instar des mécanismes existant chez Compellent, 3Par ou IBM - est de gérer automatiquement le positionnement des données d’une baie de stockage, en fonction des besoins de qualité de service et de performance. Ainsi, en théorie, les données les plus accédées et nécessitant une performance élevée seront positionnées sur les disques les plus rapides - typiquement des disques Fibre Channel rapides ou des disques Flash, tandis que les données peu utilisées et peu sensibles aux performances seront déplacées sur des disques plus lents et plus capacitifs - donc bien moins coûteux -, comme les disques SATA.
La première version de  FAST pour les Clariion souffrait de limitations rédhibitoires, notamment l’inaptitude à gérer le déplacement de données à une échelle plus granulaire qu’un LUN. De plus, une large partie des fonctions de FAST 1 étaient réalisées et pilotés hors de la baie par Navisphere, la console d’administration du Clariion. Ces limitations disparaissent avec FAST 2. La technologie devrait ainsi permettre de déplacer des données par «blocs» de 1 Go, ce qui sera notamment très précieux pour gérer les données sur les classes de disques les plus performantes. De même le «policy engine» régissant le positionnement des données est désormais intégré à la plate-forme logicielle du Clariion - et du Celerra. Au total, selon EMC, l'utilisation de FAST 2 permet d'obtenir des performances simialires à celles d'ne baie sans FAST 2 mais en mettant en oeuvre bien moins de disques à haute performances au profit de plus de disques SATA. Une stratégie qui selon le constructeur permet une réduction significative des coûts à l'achat.


Cache de second niveau à base de Flash et compression de données

Si le constructeur se préoccupe de simplifier la gestion des données au sein de ses baies, il n'en oublie pas pour autant les performances. Ainsi, les Clariion et Celerra devraient s’enrichir dès l’été de nouvelles capacités de gestion de cache à base de Flash. La technologie, baptisée FAST Cache, permettra aux baies de milieu de gamme d’EMC d’utiliser des disques Flash comme cache de second niveau en appui à la mémoire cache DRAM déjà présente dans les contrôleurs de la baie. Ce choix de dédier certains des disques Flash de la baie à des fonctions de cache a pour but d’améliorer significativement les performances générale des baies du constructeur (EMC annonce ainsi un quasi doublement des performances avec SQL Server), mais aussi de régler les problèmes de point chaud que FAST 2 n'est pas conçu pour traiter en temps réel. EMC souligne que le cache FAST est disponible à la fois en lecture et en écriture, et met en avant cette caractéristique face aux cartes Flash PCI-e des baies NetApp qui ne fonctionnent qu’en lecture.
EMC a également annoncé l’arrivée pour juillet de nouvelles fonctions de compression au niveau bloc dans ses baies de milieu de gamme, une capacité que le constructeur juge bien plus adaptée que la déduplication pour les applications de production. Selon le type de données, EMC prévoit des gains de capacité pouvant atteindre 30 à 80% avec sa technologie de compression.

Unisphere: une console unique pour l’ensemble des baies milieu de gamme d’EMC

L’autre grande nouveauté dans le domaine du milieu de gamme est le lancement par EMC d’Unisphere une nouvelle console d’administration unifiée pour les Clariion et Celerra, qui est sans doute une première étape vers une convergence plus large des plates-formes de stockage de la firme. EMC reconnait que l’adoption de puces Intel sur l’ensemble de ses baies de stockage est de nature à faciliter l’arrivée d’une plate-forme de stockage unifiée alliant NAS et SAN. Toutefois, cette convergence ne semble pas au programme dans l’immédiat, EMC ayant confirmé son intention de poursuivre les développement de ses OS Flare (Clariion) et Dart (Celerra). Reste qu’il est fort probable que l’on voit une convergence accrue entre fonctions blocs et fichiers dans la prochaine génération de Clariion. Il faudra simplement encore attendre un peu...

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close