Stockage : la compression de données et Fast 2 désormais disponibles sur Clariion et Celerra

EMC a profité de la fin du mois d'août pour annoncer l'arrivée de nouvelles fonctions de compression de données primaires, de cache flash et de classification de données automatisée pour ses baies de milieu de gamme Clariion et Celerra. Ces fonctions avaient été promises lors du récent EMC World de mai 2010.

EMC a profité de la fin du mois d’août pour apporter une série d'améliorations à son offre de baies de stockage de milieu de gamme, les plates-formes Clariion et Celerra. Comme il l’avait promis en mai à l’occasion de sa conférence EMC World, le constructeur a unifié les interfaces d’administration des deux plates-formes, intégré une technologie de compression pour stockage primaire à ses baies, mais aussi intégré une nouvelle technologie de gestion automatisée des classes de stockage, baptisée Fast 2 (Fully Automated Storage Tiering). Cette dernière permet notamment de déplacer automatiquement des données au sein de la baie à un niveau bien plus granulaire (sous-LUN). Enfin EMC a encore amélioré l’intégration de ses baies avec la plate-forme de virtualisation de VMware, grâce notamment à une meilleure intégration avec VMware vCenter, mais aussi au support des API VAAI (VMware vStorage API for Array Integration).

Séparèment, EMC a aussi annoncé la disponibilité de deux nouvelles passerelles Celerra NAS,  indiqué qu'il ferait baisser les prix de ses offres SSD et précisé qu'il offrirait prochainement le support de Fibre Channel over Ethernet (FCoE) pour Clariion et Celerra.

Unisphere : une console unifiée pour administrer Clariion et Celerra

Annoncé et présenté en avant-première en mai 2010, lors d’EMC World, Unisphere, le nouveau logiciel unifié d’administration des baies Clariion et Celerra, est enfin disponible. Unisphere vient remplacer l’actuel Navisphere pour Clariion et le logiciel Celerra Manager. Cette unification de l’outil d’administration est présentée comme une première étape vers la consolidation des offres Clariion et Celerra, même si EMC ne semble pas avoir l’intention dans l’immédiat de tirer un trait sur l’une ou l’autre des deux plates-formes.

Mais Unisphere apporte plus que la simple convergence entre Navisphere et Celerra Manager. Le logiciel dispose aussi de nombreuses améliorations permettant notamment d’accélérer les opérations de provisionning de stockage ou de simplifier le reporting sur les baies. De nouveaux workflows ainsi que des assistants permettent aussi de simplifier le travail au quotidien de l’administrateur de stockage.

Fast 2  : gérer les classes de services de façon automatisée

En décembre dernier, EMC avait déjà annoncé la disponibilité de Fast v1 pour les Clariion. Officiellement, il s’agissait de gérer automatiquement le positionnement des données d’une baie de stockage, en fonction des besoins de qualité de service et de performance. Ainsi, en théorie, les données les plus accédées et nécessitant une performance élevée seraient positionnées par Fast sur les disques les plus rapides - typiquement des disques Fibre Channel ou SAS rapides ou des disques Flash -, tandis que les données peu utilisées et peu sensibles aux performances seraient déplacées sur des disques plus lents et plus capacitifs - donc bien moins coûteux -, comme des disques SATA.

A l’époque, nous avions toutefois joyeusement brocardé EMC en expliquant que le constructeur annonçait une fonction disponible depuis près de cinq ans chez Compellent et, en plus, sans réellement tenir ses promesses. Ainsi, la première version de Fast pour les Clariion souffrait de limitations rédhibitoires, notamment l’inaptitude à gérer le déplacement de données à une échelle plus granulaire qu’un LUN et d’un mode de fonctionnement très particulier. Ainsi, une large partie des fonctions de Fast 1 étaient en fait réalisées et pilotés hors de la baie par Navisphere, la console d’administration du Clariion.

Avec Fast 2, les choses changent radicalement. La technologie permet désormais de déplacer des données par « blocs » de 1 Go, ce qui sera notamment très précieux pour gérer les données sur les classes de disques les plus performantes. De même le « policy engine » régissant le positionnement des données est désormais intégré à la plate-forme logicielle du Clariion - et à celle du Celerra. Au total, selon EMC, l'utilisation de Fast 2 permet d'obtenir des performances similaires à celles d'une baie sans Fast 2, mais en mettant en œuvre bien moins de disques à hautes performances au profit de plus de disques SATA. Une stratégie qui, selon le constructeur, permettra aux utilisateurs une réduction significative des coûts à l'achat. Seul bémol : pour l'instant EMC est resté discret sur les pré-requis de Fast (et notamment sur sa disponibilité pour des baies autres que les dernières générations de Clariion et de Celerra). De même, le constructeur n'a pour l'instant par précisé si la mise en oeuvre de Fast 2 nécessitera une reconfiguration de la baie.

Fast Cache : un cache à base de disques SSD pour plus de performances

Une autre nouveauté promise lors d’EMC World réside dans l’arrivée au sein des baies Clariion CX4 et Celerra NS de capacités de gestion de cache à base de Flash. Selon EMC, la technologie Fast Cache permet à ses baies de milieu de gamme d’utiliser des disques Flash comme cache de second niveau en complément du cache DRAM déjà présent dans les contrôleurs de la baie. Ce choix de dédier certains des disques Flash de la baie à des fonctions de cache a pour but d’améliorer significativement les performances générales des baies du constructeur (EMC annonce ainsi un quasi doublement des performances avec SQL Server), mais aussi de régler les problèmes de point chaud que Fast 2 n'est pas conçu pour traiter en temps réel (ce dernier est plutôt pensé pour des mouvements quotidiens). EMC souligne que le cache Fast est disponible à la fois en lecture et en écriture, et met en avant cette caractéristique face aux cartes Flash PCI-e des baies NetApp qui ne fonctionnent qu’en lecture.

Cette annonce de l’arrivée de Fast Cache coïncide avec une baisse de prix des SSD chez EMC. Le constructeur vient ainsi d’annoncer deux nouveaux disques de 100 et 200 Go vendus environ 30 % moins cher que les modèles antérieurs.

Compression de données au niveau bloc

EMC proposait déjà depuis un an des fonctions de compression de fichiers sur ses baies de milieu de gamme. Avec la rentrée, le constructeur propose désormais des fonctions de compression au niveau bloc, que les administrateurs peuvent activer pour du stockage primaire et que le constructeur juge bien plus adaptées que la déduplication pour les applications de production.

Cette analyse est par exemple partagé par Greg Schulz, le fondateur et analyste principal du StorageIO Group. Selon lui, EMC a pris une décision intelligente en choisissant d'intégrer la compression plutôt que la déduplication pour le stockage des données primaires. Selon lui, "la déduplication de données introduit de la latence et des délais", des caractéristiques qui ne conviennent guère au stockage primaire. Cet avis est toutefois modéré par Brian Garrett, analyste de l'Entreprise Strategy Group, qui souligne que si certaines données peuvent être comprimées du fait de leur caractère répétitif, "la compression n'apporte pas grand chose pour des données déjà compressées telles que la vidéo ou l'audio".

Selon le type de données, EMC annonce des gains de capacité pouvant atteindre 30 à 80 % avec sa technologie de compression. En moyenne le gain devrait être d’environ 50 % et de 77 % si l’essentiel du contenu d’un volume est composé de fichiers textes. Au prix d'une dégradation des performances d'environ 5 %.

Nouvelles passerelles NAS et support de Fibre Channel over Ethernet

EMC a aussi profité de cette fin d’été pour annoncer l’arrivée de deux nouvelles passerelles NAS, les VG2 Celerra et VG8, deux appliances basées sur les derniers processeurs Xeon 5600 d’Intel. Les VG2 et VG8 remplacent les Celerra NS-G2 et NS-G8.

Le constructeur a enfin annoncé qu’il entend proposer prochainement un module de connexion supportant nativement le protocole  Fibre Channel over Ethernet (FCoE) pour ses Clariion et Celerra. A ce jour, seul NetApp s’est déjà engagé dans cette voie, en tissant notamment un partenariat étroit avec Cisco.

Par la rédaction du MagIT avec la contribution de Dave Raffo, SearchStorage.com

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close