Plus de 46 000 postes d’informaticiens à pourvoir en 2010

Les chiffres du chômage pour mars 2010 – décisifs pour savoir si la reprise au moins dans le secteur IT est réelle – devraient sortir à la fin de la semaine, mais déjà un indicateur du côté de pôle emploi : les profils d’informaticiens sont recherchés et du côté des postes les plus élevés les recruteurs rencontrent même quelques difficultés à trouver les bons profils.

Alors que le chômage des informaticiens a explosé l’an passé pour se retrouver à un niveau élevé (au delà des 27 000 en février dernier, en très léger recul), Pôle Emploi sort une enquête annuelle en besoin de main d’œuvre 2010 qui détonne…

Selon les services de l’Etat chargés du marché du travail – également à l’origine des chiffres mensuels du chômage publiés par la Dares –, les intentions de recrutement du secteur informatique dépasseraient les 46 000 postes à pourvoir. Avec les ingénieurs dans l’industrie – et si l’on exclut les ouvriers et employés, grande masse des profils recherchés –, les cadres et techniciens informatiques sont même les plus recherchés… Et de nombreux postes pourraient même ne pas trouver preneur si l’on en croit les entreprises interrogées qui – notamment dans les fonctions R&D et chef de projets – rencontrent de grandes difficultés à recruter.


Sans surprise, Paris et l’Ile de France sont le principal bassin d’emploi pour les profils IT et les demandes sont aussi fortes  dans l'aérospatial avec des difficultés de recrutement importantes. Derrière Paris et les Haut de Seine (surtout La Défense) un département est particulièrement en vue : la Haute-Garonne et plus précisèment la région toulousaine.


Sur les 46 701 postes recensés par Pôle emploi, 26 169 concernent des ingénieurs et cadres d’études informatiques, des responsables R&D ou des chefs de projets. Moins demandés, les profils d'ingénieurs et cadres d’administration, ou de maintenance en informatique pourront viser quelques 4 665 postes. A noter une pénurie dans certaines régions notamment en Loire Atlantique avec 156 postes à pourvoir et un taux de difficulté pour les recruteurs de plus de 79%.


A l’échelon en dessous, les techniciens d’études et de développement informatique devraient voir s’ouvrir 8 884 postes selon Pôle emploi. Pour l'essentiel situés en région parisienne, ces profils subissent une pression un peu moindre que celle s’exerçant sur les ingénieurs.
Enfin, les projets de recrutement concernant les techniciens de production et d’exploitation de systèmes d’information se montent à 6 983 avec assez peu de difficultés à recruter. En revanche, ce sont les postes les plus précarisés avec des niveaux moyens d’emplois saisonniers relativement élevés au regard des autres catégories d’emploi informatique.

Structure des recrutements d'informaticiens en 2010 selon Pôle Emploi

pe recrut 2010 260410

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close