Pour IDC, le marché du stockage est entré en récession en Europe de l’Ouest

Même si IDC s'efforce de masquer la situation, le marché du stockage en Europe de l'Ouest est en petite forme avec un recul des ventes de 2% sur un an après un recul de 3% au trimestre précédent. EMC, NetApp et Hitachi parviennent toutefois à tirer leur épingle du jeu, tandis qu'HP est stable et qu'IBM et Dell voient leurs ventes reculer.

Selon les derniers chiffres rendus publics par IDC, le marché des systèmes de stockage externes SAN et NAS a progressé de 7 % en Europe de l’Ouest au cours du troisième trimestre 2011 pour atteindre 1,23 milliard de dollars. Sous cette introduction radieuse se cache en fait un vrai ralentissement du marché :  Les chiffres publiés par IDC ont en effet largement bénéficié d’un cours du dollar favorable, puisque le niveau moyen du billet vert sur la période juillet/septembre 2010 était sous la barre des 1,30 € alors qu’il s’affiche à plus de 1,4 € sur la même période cette année. IDC note ainsi qu’en euro, les ventes ont régressé de 2% sur un an.

Le cabinet d’études pointe notamment du doigt le ralentissement de la demande en systèmes de stockage haut de gamme alors que l’on touche à la fin d’un cycle de rafraîchissement (qui a aussi largement profité à IBM côté mainframe).

Techniquement, IDC indique donc que le marché est entré en récession mais fait tout pour laisser l’impression que tout ne va pas si mal. Tout d’abord indique IDC, la base de comparaison est faussée car 2010 avait été une année de rebond anormalement haute du fait du rattrapage lié à la crise de 2009 (ce qui était particulièrement vrai au 3e et 4e trimestres). Ensuite, au vu de la crise économique en cours, IDC souligne que les livraisons de systèmes de stockage font preuve d’une étonnante résistance (il sera intéressant de voir s’il en va de même des ventes de serveurs). Enfin, tout au long de son analyse, le cabinet continue à afficher des chiffres en dollars, plus flatteurs pour les différents acteurs du marché.

Dans un marché en recul, seuls les systèmes d'entrée de gamme affichent une vraie croissance

IDC souligne que si la demande pour le haut de gamme recule en dollars (ce qui veut dire sans doute un recul de plus de 10% en euros), celle pour les systèmes de milieu de gamme progresse de 2 % sur un an (soit un recul de plus de 5 % en euros). En fait le seul segment qui progresse vraiment, quelle que soit la devise, est sans doute celui des systèmes de stockage d’entrée de gamme (moins de 25 000 € par système), dont les ventes ont progressé de 10% sur un an en dollar (soit +2 à 3 % en euros). Le cabinet d’analyse souligne à ce propos que les ventes de systèmes entre 10 000 et 15 000 $ ont progressé de 17 % sur un an, soit une belle progression de 8 à 9 % en euros. Sur ce segment, la bataille fait rage entre les baies des constructeurs généralistes et les nouveaux systèmes des spécialistes comme EMC (VNXe) et NetApp (FAS 20xx).

EMC en tête, NetApp et Hitachi en fortes progressions

Globalement, IDC souligne la domination d’EMC en Europe, mais pointe du doigt la montée en puissance des baies haut de gamme Hitachi face aux Symmetrix. Selon IDC, EMC s’en tire toutefois mieux que la moyenne avec des ventes en progression de 13 % sur un an (en dollars). Le lancement des baies VNXe, la progression d’Isilon et de DataDomain ont été importants dans l’atteinte de ce résultat selon le cabinet d’analyse.

HP conserve son second rang en Europe de l’Ouest avec une croissance en dollars de 9 % (soit un CA quasi-stable en euros). Derrière, NetApp continue à gagner du terrain avec une progression de 18% de ses livraisons en dollars (près de 10 % en euros). IBM est quand à lui à l’arrêt avec un CA stable d’une année sur l’autre en dollars, soit un recul de 8 à 9% en euros. Selon IDC, les ventes de systèmes haut de gamme DS8000 sont stables, mais XIV ne parvient pas à tirer la croissance. Les ventes de systèmes Storwize sont en hausse mais au détriment des DS5000. Dell, le n°5, fait un peu mieux que Big Blue avec une croissance en dollars de 4 %, soit un recul proche de 4 à 5% en euros. Le constructeur a notamment réussi à signer plusieurs contrats importants avec ses baies Compellent, mais il subit toujours le contrecoup de la fin de son alliance avec EMC sur les Clariion. Enfin, Hitachi est n°6 sur le marché européen, mais avec une croissance spectaculaire de 23 % sur un an (environ +15 % en euros).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close