Progress franchit une nouvelle étape de sa renaissance

Lors de sa conférence annuelle, Progress Software a fait plusieurs annonces qui marquent une nouvelle étape de son histoire. A l’occasion de son 30ème anniversaire, l’éditeur américain lance le concept de “réactivité opérationnelle”.

Renaissance, Révolution et Réactivité étaient les maîtres-mots de la la conférence annuelle de Progress Software, Progress Revolution 2011, qui s’est tenue à Boston cette semaine. Renaissance parce qu’après un exercice 2009 impacté par la crise et en retrait de plus de 4% par rapport à l’exercice 2008, Progress Software a bouclé l’année 2010 (exercice du 1er décembre 2009 au 30 novembre 2010) sur un chiffre d’affaires de 529,1 millions de dollars, en croissance de 7% par rapport à 2009. Surtout, ses bénéfices ont bondi de 48% pour atteindre 48,6 millions de dollars. Renaissance encore, car l’éditeur a renoué avec la conférence annuelle, qu’il avait délaissée pendant deux ans au profit de conférences en ligne.

Progress Revolution a rassemblé plus de 1000 participants, utilisateurs et partenaires. L’éditeur leur a présenté la nouvelle version de son environnement de développement, OpenEdge, version qui intègre des fonctionnalités de Business Process Management (BPM). Depuis le rachat de Savvion, en janvier 2010, Progress Software a intégré cette brique BPM à son offre, notamment à ses outils de Business Event Processing (BEP) et de Business Transaction Assurance (BTA).

Evolution vers le Cloud

La plate-forme de développement OpenEdge constitue la base de la nouvelle offre de Progress pour le Cloud. Baptisée Arcade, la nouvelle solution est un environnement de déploiement d’applications Progress pour le Cloud en mode SaaS. Elle consiste en un portail qui intègre OpenEdge et les produits Sonic Enterprise Service Bus (ESB). La solution exploite les plateformes Amazon EC2 et Rightscale. “Arcade Portal va simplifier grandement le développement, le test et le déploiement dans le Cloud des applications Progress développées par nos partenaires”, affirme John Bates, Chief Technology Officer de Progress Software.

L’éditeur a également présenté des applications “packagées”, les Solutions Accelerators, qui doivent permettre aux développeurs de mettre en oeuvre plus rapidement des applications métiers plus souples et plus réactives. Progress propose pour l’instant 4 solutions dédiées aux marchés de capitaux, au secteur bancaire, à la logistique (supply chain) et au secteur de la communication et des médias.

Quant à la réactivité, c’est avec son offre de Responsive Process Management (RPM) que Progress espère l’améliorer. Pour le CEO Rick Reidy, qui a annoncé son prochain départ en août dernier, “la réactivité opérationnelle pour une entreprise, c’est tout à la fois réduire les risques dans un environnement qui change constamment, optimiser ses opérations en continu et pouvoir saisir les occasions d’augmenter son revenu en temps réel. Pour y parvenir, l’entreprise doit avoir une visibilité complète sur tous les processus métiers”. Progress a présenté la version 2.2 de son offre RPM. Celle-ci intègre la suite BPM (Savvion), les outils de Complex Event Processing (CEP) (Apama), de Business Transaction Management (BTM) (Actional) et de Business Analytics (Visual Analytics). Le tout est chapeauté par une “tour de contrôle” qui facilite l’administration dynamique de la solution.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close