Oberthur cède ses activités de cartes à puce au fonds Advent

Le Français Oberthur Technologies cède 90% de ses activités cartes à puce et identité au fonds d'investissement Advent pour 1,15 milliard d'euros. Le groupe entend se recentrer sur ses activités historiques d'impression fiduciaire.

Un virage stratégique. Oberthur Technologies, spécialiste français de la carte à puce sécurisée a officialisé jeudi 4 août son intention de céder 90% de ses activités de cartes à puce et d'identité au fonds d'investissement international Advent International pour un montant évalué à quelque 1,15 milliard d'euros.

Cette cession, encore soumise à l'approbation des autorités compétentes, faisait l'objet de rumeurs depuis quelques semaines. Fin juillet, nos confrères du Financial Times avaient ainsi révélé qu'Oberthur était également en pourparlers avec le fonds One Equity Partners. A l'époque, une cession de 60% des activités était toutefois évoquée.

Cette cession constitue un virage stratégique pour le groupe français fondé en 1842 par François Charles Oberthur. Le groupe réalisait en effet près des trois-quarts de son chiffre d'affaires (près de 979 millions en 2010) avec les cartes à puce. Le groupe, contrôlé par la famille Savare, entend désormais se renforcer sur son activité historique, l'impression fiduciaire. Une activité que le groupe avait associée dans les années 80 à celle de la carte à puce, pour finalement devenir le n°2 du secteur, derrière l'indéboulonnable Gemalto (lui-même issu de la fusion entre l'ex n°1 mondial Gemplus et son n°2, Axalto). Jean-Pierre Savare, qui contrôle le groupe depuis 1984, conservera - avec sa famille - 10% du capital des activités liées aux cartes à puces, confirme Oberthur dans un communiqué.

Les intentions d'Advent pour l'activité cartes à puce restent encore floues. Le fonds d'investissements poursuit toutefois une quête sans relâche d'activités liées notamment aux systèmes de paiements électronique, aux télécommunications ainsi que dans la carte à puce. Le groupe s'est payé RBS Worldpay (une division de la Royal Bank of Scotland spécialisée dans les systèmes de paiements sécurisés - Atos Origin avait été cité parmi les potentiels acquéreurs) en Grande-Bretagne,  Fifth Third aux Etats-Unis, et Cetip au Brésil. Avec le rachat des pôles cartes à puce et identité d'Oberthur, le fonds met notamment la main sur des technologies clés pour le marché du NFC (Near Field Communication) qui connaît aujourd'hui un élan tout particulier, poussé par les promesses du paiement mobile sans contact. Rappelons qu'Oberthur a été le premier à rendre conforme aux  Critères Communs EAL 4+ une carte NFC ( FlyBuy Global Plateform v2.2) .

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close