Discover 2011 : HP officialise le lancement des nouvelles baies de stockage EVA

Hewlett-Packard a mis à jour hier son offre de stockage de milieu de gamme en dévoilant une nouvelle gamme de baies SAN EVA, ainsi qu’un ensemble de configurations prêtes à l’emploi et un nouveau NAS d’entrée de gamme basé sur Windows. La société a également levé le voile sur sa stratégie stockage convergent pour les années à venir. En revanche, on n'a toujours aucune nouvelle des futurs systèmes haut de gamme 3Par.

 p6300
La baie EVA P6300 d'HP

HP a profité de sa conférence Discover 2011  (qui fusionne les anciennes conférences Tech@Work et Software Universe) à Las Vegas pour lancer la nouvelle mouture de ses baies de stockage en réseau EVA, un rafraichissement promis en mai, Mais n’a pas donné de nouvelles de ses baies 3Par  alors que de nombreux observateurs misaient aussi sur l’annonce de nouvelles baies 3Par (une gamme qu’HP n’a pas rafraichi depuis son rachat à l’été 2010). La conférence a aussi officialisé l’enterrement de première classe de la marque StorageWorks, utilisée par HP depuis plusieurs années pour désigner ses produits de stockage.

Le Thin provisioning, pour les EVA

Les principales nouveautés de la nouvelle gamme HP P6000 EVA sont l’arrivée du Thin provisioning et la prise en charge native iSCSI pour la première fois. On note aussi l’arrivée de la migration automatique de données (« Tiering ») ainsi que le support des disques 2,5 pouces à 6Gbit. Deux nouveaux modèles, les P6300 et P6500, devrait venir remplacer les actuels P6400 et P8400, mais HP veille néanmoins à soigner sa base installée (près de 100 000 clients EVA dans le monde) : la mise à jour logicielle qui permet le Thin provisioning, la migration automatique de données et le support d’iSCSI sera disponible pour les clients existants EVA.

Les deux nouveaux systèmes de stockage sont des machines à deux contrôleurs. Les baies P6500 ont une capacité maximale de 480 To avec des disques durs SAS de 2To, tandis que les baies P6300 plafonnent à 240 To. Le P6500 embarque 8 Go de mémoire cache contre 4 Go pour le P6300.

ENTRETIEN AVEC ...
La virtualisation d’EVA « pas assez simple »
Il ya un an, HP avait lancé en fanfare une solution de Cluster EVA qui permettait de virtualiser deux baies EVA pour les faire apparaître comme une seule plate-forme. La solution s’appuyait la plate-forme de virtualisation de services de stockage (SVSP) développée par LSI et acquises sous licence OEM par HP. Problème, cette solution de virtualisation n’a pas tenu 6 mois au catalogue d’HP, faisant sans doute les frais de l’acquisition de 3Par. Fin 2010, HP a ainsi officiellement confirmé l’abandon de la solution de Cluster EVA. HP Discover a été l’occasion d’un bref aveu de la part de Tom Joyce quant aux raisons de ce retrait. "Nous n'avons pas obtenu une réponse très positive [de la part des clients]" a expliqué Joyce à propos de la solution de virtualisation d’HP. Et d’expliquer que cette solution violait les principes de simplicité qui sont clés pour la plate-forme EVA.
Cliquez pour dérouler

Tom Joyce, le vice-président en charge du marketing, de la stratégie et des opérations de la division stockage d’HP, a expliqué que beaucoup de clients EVA souhaitent un système qui est facile à utiliser et moins coûteux que 3PAR, comparant 3PAR à une Ferrari ou une Mercedes et l'EVA à une camionnette. Il a également explique que le Thin provisioning pour EVA s’appuie en partie sur l’expertise de 3PAR et de LeftHand mais qu’au final le code utilisé est spécifique à l'EVA. «Les clients EVA souhaitaient du thin provisioning et la gestion du tiering, mais sans la complexité associée. EVA se concentre sur l'essentiel, "a dit Joyce. Ce qui a amené la firme a faire des compromis. La migration automatique de données s’effectue ainsi au niveau d’un LUN et pas au niveau sub-Lun contrairement à ce que proposes certains concurrents comme les VNX d’EMC, les baies Compellent de Dell ou les AMS d’Hitachi.

Un autre oubli lors de l’annoncer est le support des disques SSD par les baies EVA. Mais selon Joyce, les baies EVA P6000 supporteront aussi disques SSD un peu plus tard dans l’année.

Des VirtualSystems sans EVA

Officiellement HP mise sur la simplicité des baies EVA pour séduire les entreprises. Mais visiblement, pas suffisament pour les intégrer à ses nouveaux bundles VirtualSystems, dont l’objectif est de fournir une réponse aux vBlocks du trio EMC-Cisco-VMware pour les environnements virtuels et les nuages ??de stockage.

Il y a trois bundles VirtualSystems. Le plus petit utilise des serveurs HP ProLiant, des baies SAN LeftHand P4500 et s’appuie sur des modules réseau HP Virtual Connect le bundle de taille moyenne utilise des baies LefHand P4800 couplées à des châssis de serveurs lames HP BladeSystem  tandis que le plus grand ensemble couple les mêmes châssis BladeSystem avec des baies de stockage 3PAR. Ces bundles fonctionnent aussi bien sous VMware ESX que sous Hyper-V. Ils peuvent également être mis à niveau vers des packages HP Cloud System pour créer des configurations de nuages ??hybrides. 


Storage360: plus de bundles à venir

Joyce a aussi levé le voile sur les évolutions à venir de la stratégie d’HP en matière de stockage, mettant en lumière une approche modulaire basée sur un Framework de services de stockage communs à l’ensemble de ses plates-formes. Cette approche, qui s’appuie sur la stratégie de plates-formes convergente d’HP n’est pas vraiment une surprise et s’inscrit dans une approche plus générale des acteurs du secteur d’appuyer leurs solutions de stockage sur des blocs x86 standardisés.

UN NAS de milieu de gamme basés sur Windows NAS
HP a profité de Discover 2011 pour dévoiler la baie NAS HP X5000 G2 un cluster NAS actif-actif basé sur la dernière mouture de Windows Storage Server (WSS). Il s’agit du premier produit HP multi-noeud construit sur WSS. Faisant usage de l’approche convergente d’HP, le X5000 utilise le même matériel que l’appliance de messagerie Exchange  HP E5000 lancée un peu plus cette année. Selon Joyce, cette configuration redondante fait entrer Windows de plein pied dans le monde des NAS de milieu de gamme.

Notons toujours côté NAS qu’HP a confirmé l’abandon de Polyserve au profit exclusif d’Ibrix et a aussi annoncé le support à venir des snapshots et du mode WORM sur Ibrix.
Cliquez pour dérouler

L’architecture Storage360 s’appuie sur les technologies de SAN iSCSI de LeftHand, sur la plate-forme NAS en cluster Ibrix et sur le logiciel de déduplication HP StoreOnce et vise à les fusionner en une plate-forme commune. " Au cours des 18 derniers mois, nous nous sommes appuyés sur les fondations fournies par ces trois produits afin de bâtir une plate-forme commune," a expliqué Joyce. "Dans l'avenir, nous allons faire tourner Ibrix et lefhand au sein d’une même plate-forme Blade et nous allons également construire une solution de déduplication à grande échelle couplée à nos systèmes IBRIX. Mais pour ce faire, nous avons d’abord du nous assurer que ces logiciels s’appuient sur une base de code commune". Les distributions Linux sous-jacentes à Lefhand, StoreOnce et Ibrix vont ainsi être unifiées.

Notons que pour l’instant la plate-forme de déduplication StoreOnce reste cantonnée à la sauvegarde mais que Joyce a confirmé que la technologie StoreOnce devrait être appliquée à d’autres plates-formes d’ici la fin de l’année. 

HP en difficulté sur le stockage

Comme d'autres fournisseurs de serveurs, HP a perdu des parts de marché sur le marché du stockage face aux acteurs spécialisés comme EMC, NetApp ou Hitachi Data Systems. Les derniers chiffres IDC créditent ainsi HP de 10,5% du marché mondial du stockage externe au dernier trimestre. HP a certes vu ses ventes progresser de 16% sur un an, mais c’est peu face aux 38% de croissance de NetApp, aux 27% d’Hitachi Data Systems 27% ou aux 25% d'EMC. A dire vrai l’année 2010 et le premier trimestre 2011, n’ont pas été favorables aux constructeurs généralistes sur le marché du stockage, et il n’est pas dit que la simple mise à jour des EVA suffise à HP pour renverser la vapeur, même si elle devrait largement contribuer une base EVA devenue frileuse suite au rachat de 3Par.

Avec Dave Raffo, SearchStorage.com

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close