HPE - Nimble Storage : les raisons et conséquences d'un rachat à 1,2 Md$

Afin de conforter sa stratégie de développement sur le marché du stockage, HPE a annoncé aujourd'hui son intention d'acquérir Nimble Storage pour 1,2 Md$. LeMagIT revient sur les raisons du rachat et sur ses conséquences.

HPE ne se satisfait plus de voir son activité stockage végéter. Lors de la présentation des derniers résultats de la firme, Meg Whitman, sa CEO, avait indiqué son intention de prendre des mesures pour relancer son activité stockage. C’est chose faite avec l’annonce aujourd’hui du rachat de Nimble Storage pour un peu plus de 1,2 Md$, un prix fort raisonnable par rapport à celui payé pour 3Par en 2010 (2,4 Md$ pour un peu plus de 200 M$ de CA)

L’acquisition est une vraie surprise dans la mesure où Nimble Storage s’était récemment allié à Lenovo pour bâtir une offre convergée avec le constructeur chinois, mais aussi pour devenir son fournisseur privilégié de solutions de stockage. Le rachat par HPE devrait faire dérailler de façon brutale ce projet et retarder les plans de Lenovo pour se transformer en un acteur à même d’intervenir sur tous les segments de l’infrastructure pour datacenters.   

HPE conforte son rang de n° 2 mondial du stockage externe

En mettant la main sur Nimble Storage, HPE devrait singulièrement doper le chiffre d’affaires de son activité stockage et conforter son second rang mondial sur le marché du stockage externe. Nimble a réalisé un CA de 402 M$ sur son dernier exercice fiscal avec ses baies hybrides de la série CS et ses baies 100 % Flash de la série AF. Mais ses ventes pourraient singulièrement profiter de la puissance commerciale de HPE — Nimble indique d’ailleurs que sa petite taille était devenue un obstacle au développement de ses ventes et que HPE avec sa force de vente et son réseau de partenaires était le choix idéal pour doper ses ventes. Il n’est pas improbable d’imaginer qu’avec l’appui de HPE Nimble pourrait approcher les 600 M$ de CA sur l’année à venir.

HPE a indiqué son intention de faire des solutions de Nimble le fer de lance de son offre de milieu de gamme, en complément des systèmes de stockage 3Par StoreServ pour le milieu/haut de gamme et des baies MSA pour l’entrée de gamme. Simplivity sera quant à lui le pilier de l’offre hyperconvergée du constructeur. Il est à noter que dans ce schéma, Nimble vient combler le trou laissé béant par l’extinction de l’offre de stockage historique EVA (Enterprise Virtual Array) de HPE, héritée de Digital et de Compaq.

Doper l’offre Flash et contrarier les plans de Dell EMC

Stratégiquement, le rachat de Nimble arrive à un moment pivot. D’une part, les entreprises migrent en masse vers le 100 % Flash, qui est l’une des forces du constructeur et d’autre part, le n° 1 mondial Dell EMC est vulnérable. Pour une raison incompréhensible, Dell EMC a fait le choix de ne pas doter son offre de baies de milieu de gamme Unity de la déduplication. Or, la pénurie de NAND actuelle devrait renchérir le coût des composants Flash tout au long de l’année 2017 faisant de la déduplication une arme commerciale importante afin de proposer un coût au gigaoctet abordable. HPE devrait donc s’appuyer sur les baies de Nimble pour s’attaquer frontalement à la base installée VNX/Unity. 

Nimble a un autre atout pour HPE. InfoSight, sa plate-forme de supervision prédictive en cloud, n’a pas d’équivalent à ce jour. Elle permet aux clients de superviser en temps réel leurs baies, mais aussi d’en maximiser la disponibilité via une série d’algorithmes prédictifs visant à prévenir les pannes et les dégradations de performance. InfoSight est non seulement capable de surveiller le fonctionnement des baies Nimble, mais aussi celui de leur environnement et notamment celui des architectures virtualisées avec vSPhere (via VMVision). La technologie devrait être étendue par HPE à l’ensemble de ses baies, et on imagine qu’elle pourrait aussi jouer un rôle important dans la stratégie de cloud hybride de la firme. INfoSight pourrait par exemple fournir la brique centrale d’une solution de supervision cloud capable d’analyser le bon fonctionnement de l’ensemble des composants d’une infrastructure on premise HPE (du serveur au stockage en passant par le réseau) et de son pendant dans le cloud.

Un recouvrement important en milieu de gamme avec l’offre 3Par

Côté négatif, on peut toutefois souligner l’absence de fonctions NAS dans les baies Nimble et le très fort recouvrement existant entre les offres 3Par StoreServ 8000 et les baies CS et AF de Nimble en milieu de gamme.

Sur le premier point, HPE devrait dans un premier temps coupler ses passerelles NAS Storeasy avec les baies Nimble avant peut-être de se tourner vers une approche intégrée de type File Persona (les fonctions NAS intégrées récemment aux baies 3Par) 

Sur le second point, il n’existe pas de solution évidente et le choix entre les deux plates-formes dépendra à la fois des besoins et des budgets des clients. Car les deux familles de baies existent en version hybride et 100 % Flash. Toutes deux offrent des capacités de fédération (pour 3Par) ou de Scale-Out (Nimble) permettant de gérer plusieurs baies comme une entité unique — à notre sens, les capacités de clustering de Nimble sont encore plus séduisantes que celles de 3Par.

En matière de performances, les baies Nimble AF n’ont pas à rougir face à 3Par avec une performance annoncée de 1,2 M d’IOPS pour un cluster de 4 nœuds AF 9000, avec une latence moyenne inférieure à 1 ms. Elles disposent, comme les baies 3Par, de mécanismes avancés de multitenant et de gestion de la QoS.

Surtout, les capacités de réduction de données des baies Nimble sont a priori supérieures à celles des baies 3Par grâce à la mise en œuvre conjointe de la compression et d’un algorithme de déduplication à taille de bloc variable, là ou 3Par utilise un algorithme à base de taille de bloc fixe. Sur le papier, le premier est plus efficace que le second en matière de réduction de données, mais il a en théorie l’inconvénient d’impacter un peu plus les performances. Surtout la réduction de données est proposée par Nimble sur ses baies hybrides comme sur ses baies 100 % Flash, alors que chez 3Par, elle n’est disponible que sur les systèmes 100 % Flash.

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close