SapphireNow : pour SAP, le SGBDR d'Oracle n'est plus une étape obligée

Support de In-Memory dans sa suite d’EPM, rapprochement de Sybase Adaptive Server Enterprise de l’ensemble de ses applications métiers …SAP a profité de l’édition 2011 de SapphireNow pour envoyer un message à ses utilisateurs, leur expliquant qu’Oracle n’était désormais plus un mal nécessaire.

Un pavé dans le jardin d’Oracle. A l’occasion de sa conférence utilisateurs SapphireNow, SAP a décidé de porter le fer là où cela fait mal pour son concurrent à savoir sur la base de données. Deux annonces clés, notamment, visent à permettre à une base installée aujourd'hui largement dépendante du SGBD d'Oracle (même si par le passé des efforts ont été faits pour soutenir des bases tierces comme DB2) de s'affranchir des solutions de bases de données de la firme de Larry Ellison.


In Memory, l'alternative aux SGBD traditionnels

Et cela débute avec l’annonce de la version 10 de la solution de gestion des performances économiques et financières du groupe (EPM - Enterprise performance management), Business Objects EPM 10.0. Si le groupe explique clairement avoir étendu le champ d’action de sa suite vers les directions métiers, consolidé les fonctions de planification comptable et opéré un meilleur alignement sur les applications métiers et une intégration optimisée avec les solutions du groupe (comme SAP ERP et Netweaver), l’information à retenir est le support de la technologie In-Memory. Une technologie de traitement des données qui s’effectue en mémoire et qui vient ringardiser l’approche traditionnelle. Dans un communiqué, l’Allemand affirme qu’avec cette approche, “un nouveau chapitre ” s’ouvre dans l’ère de l’analytics. Outre l’aspect technique promis notamment par les appliances Hana (qui embarquent In-Memory), SAP rappelle que désormais, le recours à une base de données externe est presque inutile. Et tous les regards de se tourner vers Oracle, dont la base motorise l’essentiel des applications SAP chez les utilisateurs. En rapprochant sa solution d’EPM de In-Memory, l’Allemand confirme ainsi sa stratégie d’optimiser ses applications pour le fonctionnement en mémoire. Une stratégie que l’éditeur compte poursuivre agressivement en 2011.

Imposer le SGBD de Sybase face à Oracle dans les environnements SAP

Mais ce n’est pas tout. SapphireNow a également été le témoin d’un rapprochement entre SAP ERP et le système de gestion de bases de données de Sybase, Adaptive Server Enterprise (ASE), pour donner aux utilisateurs de l’ERP du géant “une nouvelle option en matière de base de données”. A la clé, un vaste programme de certification des applications d’entreprises sur ASE, qui débutera par l’ERP phare de l’éditeur.  Le groupe affirme également que les cycles de production d’ASE seront synchronisés sur les politiques de SAP, afin de “fournir un licencing et des conditions de ventes de maintenance favorables”.

Sans oublier, une nouvelle fois, de griffer la firme de Larry Ellison, en rappelant qu'ASE, lui, supporte très bien HP-UX sur Itanium. Une façon d’ouvrir en grand les bras aux utilisateurs d’Oracle, qui auraient été déçus par l’annonce d’Oracle d’abandonner le développement d’applications pour la puce d'Intel, en mars dernier. Pour mémoire, la plupart des grands déploiements d'HP-UX sur serveurs Integrity et Superdome s'effectuent sur le SGBD et les middlewares d'Oracle et une portion non négligeable des déploiements progiciels sur HP-UX sont aussi réalisés sur les progiciels Oracle Applications. SAP profite donc de cet écart de Larry Ellison pour s’engouffrer dans la brèche.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close