Oracle place Hudson entre les mains de la fondation Eclipse

Après un clash avec la communauté Hudson sur un problème de paternité de la marque, et la création du fork Jenkins, Oracle choisit finalement de placer le projet d’intégration continue Open Source au sein de la fondation Eclipse. Un havre Open Source et neutre qui doit certes rassurer quant à la gouvernance de Hudson. La balle est dans le camp de la communauté Jenkins.

Suite de l’épisode Hudson, qui oppose la communauté Open Source du projet d’intégration continue initialisée chez Sun et Oracle. La firme de Larry Ellison a finalement décidé de céder le code, la marque et la gouvernance du projet à la très populaire fondation Eclipse, après un clash avec la communauté originale.

L’histoire a éclaté en décembre 2010, date à laquelle la communauté autour du projet Hudson s’engage dans un processus de migration du projet et de son code hors des serveurs de Sun / Oracle, pour des raisons techniques. Un projet qui suscita l’ire d’Oracle, qui, dans une réaction épidermique, fit valoir son droit de paternité sur le projet, déclarant à la communauté qu’ils pouvaient bien migrer, mais sans utiliser la marque. Ted Farrell, senior vice président de la division Tools and Middleware de l'éditeur, estimant alors que le projet ne pouvait pas quitter la communauté “core”. Sauf dans le cadre d’un fork. Fork dont finalement la communauté vota la nécessité en janvier, craignant cette main mise d’Oracle sur la marque. Ainsi naquit Jenkins, scellant dans le marbre la clash entre Oracle et le reste de la communauté historique.

“Soumettre le projet à Eclipse rassure les entreprises sur le fait qu’Oracle souhaite une communauté ouverte pour Hudson”, explique Ted Farrell, à nos confrères d’Infoworld.
De son côté, Mike Milinkovitch, patron de la fondation Eclipse, salue la soumission d’Oracle et explique sur son blog que désormais Hudson évoluera dans un environnement neutre, non associé à un éditeur, de façon transparente, et au sein d’une organisation à but non-lucratif.  “Un des points clés qui a divisé la communauté Hudson / Jenkins était l’équilibre entre les aspects communautaires et ceux liés aux entreprises [commercial, NDLR] du projet Hudson”, souligne-t-il. En ce sens, Eclipse semble constituer la réponse adéquate.

Oracle restera toutefois un contributeur actif au projet Eclipse. La firme de Larry Ellison devrait prendre les postes de Project Lead, comme l’indique la page du projet. VMware, Tasktop et Sonatype y seront également représentées.

Restera enfin à savoir si la communauté Jenkins ralliera le projet pour au final créer une communauté unique. Ce sera l’un des prochains enjeux à relever. D’autant que comme l’indique Kohsuke Kawaguchi, créateur de Hudson et désormais de Jenkins, cette bascule vers Eclipse a été décidée sans concertation de la communauté Jenkins. “J’imagine qu’il ne sont pas vraiment intéressés à collaborer avec nous”, souligne-t-il.

Cette donation à la fondation Eclipse suit la décision d’ Oracle d’abandonner la commercialisation d’OpenOffice.org et d’en faire un projet 100% Open Source. Une décision prise après de nombreuses passes d’arme avec la communauté Open Source et la création de la Document Fondation - et de son fork Libre Office.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close