Avec le rachat de 3Com, HP conforte son statut de challenger de Cisco

En rachetant 3Com pour 2,7 milliards de dollars, HP s'impose comme le principal concurrent de Cisco sur le marché des réseaux d'entreprises. L'acquisition permet notamment à ProCurve, la division réseau de HP, d'hériter d'un portefeuille complet de commutateurs de coeur de réseau et de solutions de sécurité qui lui faisait jusqu'alors défaut pour concurrencer Cisco sur le marché des centres de calcul.

Cisco se doutait sans doute que les grands des serveurs ne resteraient pas sans réaction à son entrée sur ce marché. Mais John Chambers avait peut être un peu sous estimé l'ampleur de la riposte de ses "partenaires". Tour à tour HP, IBM et Dell se sont émancipés de la tutelle de Cisco dans le monde de sréseaux, sans toutefois rompre complètement avec le géant californien, jugé incontournable par certaines entreprises et dont les équipements sont au coeur de plus de trois quart des grands centres de calcul. IBM a ainsi lancé une ligne de commutateurs s'appuyant sur les offres de Brocade, tandis que Dell nouait des partenariats avec Juniper et Brocade.

Mais c'est de HP que la riposte la plus violente est venue. Ce dernier, qui était déjà le principal concurrent de Cisco via sa division réseau ProCurve, a annoncé hier l'acquisition de 3Com et de ses 5 800 salariés pour 2,7 Md$. 3Com, qui réalise 1,3 Md$ de chiffre d'affaires dans le secteur du réseau, devrait venir doper les capacités de ProCurve, notamment en matière de commutation pour les coeurs de réseaux et de sécurité. C'est d'ailleurs ce qu'explique Dave Donatelli, le patron de la division serveurs et réseau de HP :"en combinant les offres de ProCurve avec le portefeulle très large de solutions de 3Com, nous allons permettre à nos clients de construire l'infrastructure réseau de nouvelle génération à même de supporter l'ensemble de leurs besoins, de l'accès au coeur de réseau dans les datacenters".

Les ambitions d'HP dans lemonde des réseaux ne sont pas nouvelles : depuis trois à quatre ans, ProCurve s'est imposé comme le principal poil à gratter de Cisco. Avec un peu plus de 10% des ports Gigabit livrées en 2008, ProCurve s'est imposé comme le numéro deux mondial du secteur derrière Cisco, mais devant 3Com. Le tout avec un argument phare : le prix. Non seulement les équipements de la marque sont moins chers que ceux de Cisco, mais ils sont aussi garantis à vie, un argument qui a fait mouche dans les PME mais qui a aussi permis à la marque de s'imposer peu à peu dans certaines grandes entreprises. Reste toutefois un bémol. Si ProCurve a réussi à se faire un trou sur le marché des réseaux d'accès et de la concentration Ethernet, ses équipements n'ont jamais vraiment percé au coeur des datacenters faute d'une offre adéquate. Or, c'est sur ce créneau que les marges sont les plus élevées. De même, la présence d'HP dans le domaine du routage est resté jusqu'alors symbolique. Deux faiblesses que l'acquisition de 3Com pourrait aider HP à résoudre.

3Com, un pionnier au passé sulfureux

Pionnier des technologies Ethernet et TCP/IP, 3Com peut se vanter d'avoir inventé, via son fondateur Bob Metcalfe, les bases des réseaux Ethernet modernes. La firme, dont l'existence a été plus que tourmentée depuis la fin des années 90, a commis nombre de bourdes de grande ampleur. A la fin des années 90, elle a ainsi parié sur le succès de la technologie ATM avec ses gammes CoreBuilder, avant d'abandonner sans préavis la technologie, laissant au passage ses clients le bec dans l'eau. La firme s'est ensuite relancée sur le marché des entreprises avec une nouvelle gamme de commutateurs Ethernet elle aussi abandonnée. Trahis, nombre d'administrateurs réseaux ont juré qu'on ne les y reprendrait plus et ont banni 3Com de leurs datacenters. Certains n'acceptent d'ailleurs toujours pas, dix ans après l'abandon des CoreBuilder, de recevoir les commerciaux de la marque. La vengeance dans le monde des réseaux est un plat qui se mange volontiers froid... Il y a d'ailleurs fort à parier que, pour cette seule raison, la marque 3Com ne survivra pas à l'exercice de la fusion avec HP.

Contester la suprématie de Cisco au coeur des datacenters

La bouderie des grands clients Européens et Américains n'a toutefois pas empéché 3Com de se développer. Au début des années 2000, la firme a noué un accord de partenariat très étroit avec le chinois Huawei pour le développement d'une nouvelle gamme de routeurs et de commutateurs. De cet accord est né H3C (Huawei-3Com), une joint-venture qui a bâti un large catalogue d'équipements s'appuyant sur les technologies et ASIC les plus modernes. H3C a permis à 3Com de s'ouvrir le marché chinois, où il fait aujourd'hui jeu égal avec Cisco sur l'ensemble des compartiments de marché, de la commutation de bordure jusqu'à la commutation de coeur de réseau. H3C a été racheté en intégralité par 3Com en 2006. Depuis, c'est donc 3Com qui contrôle seul les destinées de sa filiale, qui réalise une large partie de ses développements dans le secteur du routage et de la commutation. Le constructeur a ainsi lancé au printemps, lors d'Interop, le H3C S12500, un "core-switch" (commutateur de coeur de réseau) Ethernet capable d'agréger jusqu'à 512 ports 10 Gigabit Ethernet et doté d'un fond de panier dont la bande passante dépasse les 13 Terabit/s. Le S12500 est présenté par 3Com comme son alternative au Nexus 7000, le core-switch de nouvelle génération de Cisco (à la différence près, pour l'instant, du support de CEE, l'Ethernet de nouvelle génération dont Cisco a intégré un support pré-standard sous le nom DCE dans les Nexus).

Une roadmap d'intégration qui reste à préciser

Le S12500 et son petit frère modulaire, le S7900 (84 ports 10 Gbit) devraient permettre à ProCurve de faire sa véritable entrée sur le marché des coeurs de réseau et de venir défier Cisco sur un marché où jusqu'alors HP était peu crédible. Pour le reste de la gamme de commutateurs, HP devra trancher entre ses propres équipements et ceux de 3Com, qui se recouvrent largement.

Dans les gammes modulaires, le ProCurve 5400zl est directement en concurrence avec le S7500 de 3Com, de même que le ProCurve 3500 est un concurrent direct du SW4500G. Le recouvrement est aussi total entre les gammes de commutateurs fixes empilables de 3Com (baseline Plus et OfficeConnect Managed) et les gammes équivalentes de ProCurve (Séries 1400, 1700, 1800, 2500, 2500 et 2900). Un gros travail de rationalisation est donc en perspective. Interrogé sur ce sujet, HP n'a pas souhaité répondre sur ses plans en matière d'intégration, la firme étant entrée en période de silence avant l'annonce de ses résultats financiers. Il faudra donc attendre quelques semaines avant d'en savoir plus sur les plans du constructeurs dans le domaine de la commutation.

L'intégration des autres segments de l'offre 3Com devrait se faire plus simplement. HP ne dispose ainsi d'aucune offre de téléphonie IP à son catalogue et devrait donc logiquement conserver les offres de PABX IP VCX de 3Com de même que les logiciels de communication associés (il sera d'ailleurs intéressant en France de voir quel impact aura l'acquisition sur l'alliance annoncée récemment sur le marché des entreprises entre Alcatel-Lucent et HP). De même, les offres de routage de 3Com (routeurs d'accès multiservces MSR et grands toueurs des séries 5000 et 6000) devraient venir s'intégrer en douceur aux offres jusqu'alors très symboliques d'HP. Enfin les solutions de sécurité réseau de 3Com, et notamment la gamme de systèmes UTM (Unified Threat Management), héritée de l'acquisition de TippingPoint, n'ont aucun équivalent chez HP et devraient donc venir enrichir le portefeuille de ProCurve. Selon HP, 30% des entreprises du classement Fortune 1000 utiliseraient déjà des systèmes de sécurité 3Com-TippingPoint.

Si aucun obstacle ne vient se mettre en travers d'HP, l'acquisition de 3Com devrait être finalisée dans le courant du premier semestre 2010. Les 5800 salariés de 3Com devraient alors rejoindre HP et contribuer à un assaut frontal de ce dernier sur les positions de Cisco, sur quasiment l'ensemble des segments du marché des réseaux d'entreprises.

Pour approfondir sur LAN - WLAN

- ANNONCES GOOGLE

Close