David Yen, Juniper : "le Cloud passe par la simplication des réseaux des datacenters"

Désormais en charge de la stratégie de Juniper pour les datacenters, l'ex-patron de la micro-électronique de Sun, explique la vision du constructeur en matière d'architectures réseaux pour les centres de calcul. Il revient notamment sur le projet Stratus, sur lequel Juniper travaille avec IBM, et qui vise à définir une architecture réseau Ethernet plate pour les datacenters, Une vision que Yen compare favorablement à celles de Cisco et HP-3Com

david yen1 lowEn charge de la stratégie datacenter de Juniper, David Yen, l’ex-patron de la division micro-électronique de Sun, prêche pour l’aplatissement des topologies réseaux des datacenters, afin de faciliter leur automatisation. L’objectif est de simplifier le partage des ressources informatiques et leur provisionning à la demande.

SearchNetworking : Pouvez-vous définir la stratégie Cloud de Juniper ?

David Yen : L’offre de produits de Juniper couvre à la fois les domaines du routage, de la commutation et de la sécurité. Et lorsque vous regardez ce qu’est le schéma du nuage, vous voyez un besoin de connectivité dans les centres de données, la nécessité de connecter les utilisateurs aux ressources du Cloud via un réseau, qu'il s'agisse d'un réseau local ou étendu. C’est pourquoi nous pensons que l’ensemble de notre gamme de produits - de routage, de commutation, de sécurité - s’applique au concept de Cloud Computing. Plus particulièrement, Juniper est spécialisé dans le réseau à haute performance, ce qui s’inscrit bien dans la perspective du Cloud.

Cela dit, l'approche de Juniper est toujours de trouver la meilleure technologie afin de s’attaquer au cœur du problème à résoudre. Alors plutôt que de pousser des gadgets additionnels ou des logiciels supplémentaires qui finissent par rendre le tout plus compliqué, le message majeur de Juniper pour les datacenters et le Cloud est d'aider les clients à simplifier leurs réseaux de datacenter.

SearchNetworking : Qu’entendez-vous par simplification du datacenter ?

D.Y. : Dans le concept du Cloud, les entreprises veulent partager les ressources au mieux afin de réduire leurs coûts. Et évidemment, plus vous concentrez vos ressources, plus il devient possible d’atteindre un niveau élevé de réduction des coûts tout en accroissant l'élasticité de l'offre de services. [Ces] ressources - qu'il s'agisse de serveurs ou d'équipements de stockage - sont reliées entre elles par l'intermédiaire du réseau du datacenter. Aussi, afin de maximiser le partage des ressources, se posent des questions d’échelle. Afin de bénéficier au mieux des effets d’échelle tout en réduisant la complexité, vous devez d'abord simplifier votre architecture, mais pas seulement l'architecture matérielle. Il faut aussi rationaliser le portefeuille de systèmes d'exploitation, simplifier la façon dont vous gérez le réseau et également réduire le nombre de niveaux (« tiers ») dans ce réseau. Ensuite, vous pouvez aussi améliorer le niveau d'automatisation au sein de votre environnement.

Pour cela, nos commutateurs et notre système d'exploitation Junos, mais aussi la plate-forme d’administration Junos Space, de même que le client Junos Pulse (pour la sécurité) ont tous un rôle à jouer dans la simplification de l’environnement et l’amélioration de l’expérience des utilisateurs.

SearchNetworking : Vos concurrents parlent beaucoup de l’administration des environnements virtualisés et de l’importance des commutateurs logiciels virtuels pour gérer le fait qu’avec la virtualisation, le réseau est maintenant à l'intérieur du serveur. Quelle est la réponse de Juniper pour l’administration des environnements virtualisés ?

D.Y. : L’usage de la virtualisation ne permet pas forcèment de simplifier le réseau. La virtualisation permet plus de flexibilité et améliore le taux d'utilisation des serveurs. Le fait de recourir à la commutation virtuelle est vraiment un effet secondaire lié au fait qu’il y a désormais plusieurs serveurs virtuels à l'intérieur du serveur physique. Le commutateur virtuel lui-même non seulement ne contribue pas à la simplification, mais ajoute aussi plus de complexité pour le client. Car avec un commutateur virtuel, le client se retrouve désormais avec deux niveaux de commutation à gérer, l’un virtuel, l’autre physique. C’est pourquoi l’industrie a vraiment besoin de travailler afin d'éviter d'ajouter encore une autre couche en plus de la couche d'accès physique traditionnelle, une couche qui résiderait dans les hyperviseurs. Pour nous, le tout devrait être intégré et des outils de gestion appropriés devraient être fournis aux clients afin qu'ils puissent gérer de la même façon le monde physique et virtuel plutôt que séparément. L'industrie n'est pas encore mature dans ce domaine particulier.

Une différence entre l'approche de Juniper et, disons, l'approche de Cisco est que nous essayons de soutenir les standards. Aussi Juniper n'entend pas répliquer ce que Cisco a fait en introduisant leur commutateur virtuel propriétaire dans l'environnement virtuel VMware. Au lieu de cela, nous nous appuierons sur les normes de l'industrie comme VEPA (Virtual Ethernet Port Aggregator) ou VEP, et au-delà, et garantirons aux clients le support d'interfaces bien documentées comme VPI (Virtual Private Interconnect), préconisées par VMware ou tout autre fournisseur d’hyperviseur... C’est le chemin que nous entendons prendre plutôt que d’introduire encore un autre module propriétaire.

SearchNetworking : Vous avez parlé de la nécessité d'injecter plus d’automatisation dans le réseau. Comment entendez-vous procéder ?

D.Y. : Il y a deux grands domaines sur lesquels nous travaillons activement. Nous pensons que le réseau des datacenters doit être simplifié. Au lieu de s'appuyer sur plusieurs niveaux de commutation Ethernet classiques avec les matériels et logiciels que cela implique, la grande majorité des centres de données dans le monde pourrait facilement être basée sur une architecture très simple à deux niveaux. C'est le premier point : le projet Stratus [Stratus est un projet mené conjointement avec IBM pour la refonte des réseaux de datacenters afin d’automatiser à grande échelle les infrastructures de Cloud, NDLR] représente pour nous la simplification ultime, en essayant d’aplatir l’ensemble des niveaux de commutation Ethernet de façon à ne conserver qu’un niveau. Avec une telle architecture, la matrice de commutation au sein du datacenter devient essentiellement un gigantesque commutateur logique unique. Vous devez avoir une topologie plate avant d’atteindre réellement le niveau d'automatisation dont vous avez besoin.

L’autre direction sur laquelle nous travaillons porte sur la façon d’appliquer l'automatisation. Juniper Space a été conçu pour servir de plate-forme d’automatisation avec la base de données appropriée, les serveurs d'applications Web et une interface publique (BPI Business Process Interface) afin de permettre l’accueil de modules provenant de tiers ou de Juniper. Modules qui peuvent être activés pour appliquer différentes politiques réseaux ainsi que les règles d’automatisation que désirent les clients. Nous avons déjà commencé à publier quelques modules, par exemple pour aider les clients à surveiller le réseau du datacenter ou pour faciliter la configuration rapide de liens MPLS.

SearchNetworking : Quel est le calendrier pour le projet Stratus?

D.Y. : Comme nous l'avons indiqué lors de notre conférence avec les analystes financiers en février, c'est un travail en cours. Nous avons tout le matériel pour la première version et nous parlons désormais d’une disponibilité courant 2011.

SearchNetworking : HP-3Com a annoncé sa stratégie en matière de datacenters convergés et Cisco a son Unified Fabric. Ne craignez vous pas que la concurrence ne soit trop forte en 2011 ?

D.Y. : Eh bien, tout d'abord, si Juniper était le seul à parler de convergence, alors vous vous demanderiez si c'est vraiment la bonne vision. D'une certaine manière, quand vous voyez différents concurrents commencer à parler de la même chose, c'est une façon de montrer que l'industrie va dans la bonne direction.

Maintenant, connaissant la ligne de produits HP ProCurve et celle de 3Com, je suis plutôt sceptique. Juniper a travaillé sur Stratus depuis plus de deux ans. Une fois que vous supprimez la façade marketing, vous pouvez conclure que HP-3Com n’a présenté rien de plus que ce qu’il y a de mieux dans leurs gammes tout en tentant de fournir un réseau de datacenter « adéquat ». En l’état, ils ne peuvent rivaliser avec la vision d’un réseau à plat que nous avons avec Stratus.

Propos recueillis par Rivka Gewirtz Little (SearchNetworking.com) et adaptés en français par la rédaction du MagIT

En complément :

Avec le rachat de 3Com, HP conforte son statut de challenger de Cisco

Face à Cisco, Juniper veut gérer le réseau du datacenter comme un grand commutateur virtuel

Le divorce entre HP et Cisco pourrait n'être que le premier d'une longue série

L’état du monde IT 2009 : Cisco veut bousculer l'ordre établi sur le marché des serveurs

IBM se rapproche de Brocade et Juniper... et s'éloigne de Cisco

Annonce Cisco : Juniper marque sa différence

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close