Supercalculateurs : le premier cluster français se classe 20ème du Top 500

Le dernier classement mondial des supercalculateurs a été publié à l'occasion de l'ouverture de l'International Super Computing (ISC) de Hambourg. Le classement confirme la domination des Etats-Unis qui trustent 8 des 10 premiers rangs tandis que l'Allemagne réussit à placer deux systèmes dans le Top 10. Le premier cluster français se classe 20e, 5 rangs derrière le premier cluster chinois.

Le podium du classement TOP500 des supercalculateurs les plus puissants de la planète, dont la 33e édition a été publiée aujourd'hui à l'occasion de l'ouverture du salon ISC (International Supercomputing) de Hambourg, n'a que peu évolué par rapport à l'hiver dernier.

Le cluster Roadrunner assemblé par IBM à base de lames Opteron et Cell pour le département de l'énergie américain a conservé son premier rang mondial avec un résultat de performances au test Linpack de 1,1 PetaFlops, devant le Cluster Jaguar assemblé par Cray avec des noeuds Opteron pour les laboratoires d'Oak Ridge (1,05 Petaflops).

Nouveau venu sur le podium, le Cluster BlueGene/P du centre de recherche de Juelich prend le troisième rang mondial avec une puissance mesurée de 825,5 TeraFlops. Le même centre de Juelich réussit aussi à placer une seconde machine dans le Top 10, le cluster Juropa assemblé par Bull et mesuré à 274,8 TeraFlops.

Le premier cluster français classé 20e

Le premier système français dans le classement est le Cluster Xeon Jade, assemblé par SGI pour le Cines à Montpellier, classé au 20e rang mondial avec 128,4 TeraFlops. Au total, seuls 5 clusters français figurent dans le top 50 mondial. Il faudra attendre la seconde partie de l'année 2009 et, surtout, le début 2010 pour voir des systèmes français mieux se comporter dans le classement avec, notamment, le lancement de Tera 100, le futur cluster petaflopique du CEA. Notons aussi, pour la petite histoire, que les huit clusters français classés dans le Top 100 sont tous équipés de puces Xeon ou Itanium, alors que 24 des 100 premiers clusters mondiaux sont à base de puces Opteron. 

Terminons enfin en soulignant une apparition notable dans le classement : le Magic Cube Dawning 5000A assemblé à base de noeuds Opteron par le constructeur chinois Dawning pour le Shanghai SuperComputer Center. Ce dernier est motorisé par Windows HPC Server et affiche une performance de 180,6 TeraFlops.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close