Visas : de nouvelles règles au Royaume-Uni pourraient affecter les SSII indiennes

Les Etats-Unis d’abord, et maintenant le Royaume-Uni.

Les Etats-Unis d’abord, et maintenant le Royaume-Uni. Successivement, les principaux marchés des SSII indiennes semblent durcir leurs règles d’octroi de visas de travail au détriment de celles-ci. 

Précisément, les SSII indiennes s’inquiètent aujourd’hui de nouvelles règles - avec, notamment, un plafond annuel -, en cours de débat outre-Manche, susceptibles d’affecter l’octroi de visas de travail à l’issue d’études sur le territoire britannique. Selon le ministre indien de l’industrie, Anand Sharma, ces nouvelles règles pourraient «affecter la rentabilité et la compétitivité des entreprises indiennes ». D’autant plus que ces dernières utilisent le Royaume-Uni, explique Anad Sharma à nos confrères de l’Economic Times of India, comme tête de pont pour se développer en Europe. Une description qui ne manque pas de faire notamment penser à HCL Technologies.

Ces questions font débat depuis le printemps, période à laquelle l'Inde a menacé le gouvernement britannique de délocalisation des SSII installées au Royaume-Uni vers des pays d'Europe continentale, en cas de durcissement des règles d'octroi des visas de travail.

Pour approfondir sur Externalisation

- ANNONCES GOOGLE

Close