Citrix veut accélérer l’adoption de la mobilité en entreprise

Selon le spécialiste de la virtualisation, les entreprises sont confrontées à une double impératif d’adoption de la mobilité et du Cloud Computing. Une bonne raison pour l’éditeur de centrer largement ses annoncées à l’édition européenne de sa grand messe, Synergy, sur la mobilité en entreprise.

Pour Mark Templeton, PDG de Citrix, l’adoption du Cloud Computing - et en particulier du SaaS - n’est pas motivée que par les coûts : c’est aussi, sinon surtout, une question de rapidité, d’agilité. Surtout, elle se combine à une autre tendance, accélérant l’adoption du Cloud : celle du développement de la mobilité. Une mobilité nécessaire du fait des attentes des utilisateurs en matière de BYOD et de consumérisation, mais également de la globalisation.

Autant de facteurs qui ont commencé à transformer radicalement le monde de l’IT et devraient continuer de le faire, selon lui. Dès lors, Citrix se doit de proposer des solutions pour permettre le développement des «mobile workstyles.» Cela commence par permettre l’accès aux applications sur une multitude de terminaux. Avec Citrix Receiver, notamment qui est prêt pour Windows 8 mais également pour Windows RT, en plus des versions iPad, Android ou encore Mac OS X du logiciel de VDI. Mais il y a également XenClient, l’hyperviseur de type 1 de l’éditeur, qui s’adapte aux ultrabooks. Une autre réponse au BYOD. Pour les données, Citrix mise sur la nouvelle mouture de ShareFile, permettant de déterminer le lieu de stockage des données.

Bientôt, la vidéo dans Podio
À l'occasion de démonstrations durant la conférence plénière d'ouverture de Synergy, Citrix a présenter ce qui devrait être, bientôt, l'intégration de la vidéo-conférence directement au sein de sa solution de travail collaboratif social, Podio. En outre, l'éditeur travaille au développement de fonctionnalités de quasi-téléprésence en cherchant à intégrer directement sur un même fond et dans un même cadre plusieurs interlocuteurs, le tout en s'appuyant sur les capacités de... la Kinect, de Microsoft.

Surtout, pour offrir aux entreprises les moyens de contrôler les accès aux données et aux applications, l’éditeur propose sa CloudGateway. Présentée en version 2.0 en mai dernier, celle-ci dépasse le simple rôle de passerelle SSO pour les applications en mode SaaS pour empiéter sur le territoire de la gestion des parcs de terminaux mobiles. Sa technologie dite MDX dépasse la simple gestion des accès : elle assure l’administration et la sécurisation des applications natives iOS, Android, et HTML 5.

Pour cela, elle s’intègre à deux applications présentée par Citrix : @WorkWeb et @WorkMail. Toutes deux sont «conteneurisées» - comprendre, isolées du reste des applications installées sur le terminal et administrables - et offrent un accès sécurisé aux outils d’entreprise. La première consiste en un navigateur Web natif pour iOS et Android, pour l’accès sécurisé et confidentiel aux sites Web corporate, aux applications SaaS, ou encore aux applications HTML 5 métiers. La seconde est un outil de productivité - interfacé à un serveur Exchange - permettant d’accéder à la messagerie, au carnet d’adresses, et à l’agenda d’entreprise.

Ces deux applications sont en outre conçues pour communiquer directement avec les autres applications mobiles de Citrix : Podio, pour le collaboratif social, GoToMeeting pour la vidéo-conférence - qui bénéfice désormais de la fonctionnalité HD Faces -, mais aussi ShareFile. Un ensemble qui se veut proposer une suite de productivité mobile complète et, surtout, sécurisée et administrable.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close