iPad Mini : Apple soigne sa marge

La machine à croquer des marges a encore frappé : selon le cabinet d'études IHS, auparavant connu sous le nom iSupply, les composants qu'embarque l'iPad Mini, la version 7 pouces de la tablette dont la commercialisation vient de débuter, coûtent 188 $ à Apple.

La machine à croquer des marges a encore frappé : selon le cabinet d'études IHS, auparavant connu sous le nom iSupply, les composants qu'embarque l'iPad Mini, la version 7 pouces de la tablette dont la commercialisation vient de débuter, coûtent 188 $ à Apple. Alors que la tablette est vendue 329 $ dans sa version de base (modèle Wi-Fi, 16 Go). Soit une marge confortable pour la firme de Cupertino (43 %) ; une marge bien supérieure à celle de l'iPad classique, vendu 499 dollars pour un coût de 316 dollars (37 %). Les commentaires dénonçant le tarif trop élevé de la dernière née de Cupertino apparaissent donc justifiés. De facto,

comme nous l'écrivions lors de l'annonce du terminal, l’iPad Mini ne risque pas de priver les concurrents de la firme à la pomme – les Samsung, Google et autre Amazon – de leur argument numéro un : le prix. Le rapport d'IHS confirme également qu'Apple tend de plus en plus à limiter ses relations avec Samsung. Si ce dernier est en effet le principal concurrent de Cupertino sur le marché des tablettes, il est aussi un des fournisseurs de composants majeurs des iPad et iPhone. Au sein du modèle iPad Mini, le Coréen continue à fournir le processeur A5, dans la continuité des terminaux iOS, mais semble avoir été écarté pour la partie écran et mémoire, où Apple faisait autrefois parfois appel à lui. Comme sur le dernier iPhone, ces composants semblent désormais provenir d'autres sources (LG et AU Optronics pour l'écran, Hynix et Elpida pour la mémoire Flash).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close