Hana : deux ou trois vérités qu'Oracle préfère ignorer

Pour le lancement de son système Exadata x3, Oracle a multiplié les comparaisons avec SAP Hana. Dans ce billet de blog publié sur Experiencehana.com, Vishal Sikka, le directeur technique du premier éditeur européen, répond à son rival américain.

"Lors de sa conférence Open World, Oracle a repris ce que Hasso (Hasso Plattner, le co-fondateur de SAP, NDLR) dit depuis plusieurs années : "Tout doit être en mémoire. Les disques durs appartiennent désormais au passé". Nous sommes bien sûr ravis qu'Oracle soit enfin parvenu à ce constat. Avec SAP Hana, nos clients bénéficient de cette nouvelle donne depuis plus de 18 mois. 

Par contre, il me revient une nouvelle fois de rétablir quelques faits, Oracle multipliant les déclarations qui déforment la réalité et donnent une image fausse de SAP Hana. D'abord il est indéniable que cette technologie constitue un paradigme fondamentalement nouveau. Tout comme il est indéniable que Hana connaît un succès important sur le marché. Peut-être cette volonté de tordre la réalité résulte-t-elle précisément de la nature disruptive de Hana, qui menace le statu quo dans les bases de données ? Peut-être est-ce pour d'autres raisons ? En tout cas, voici la vérité: 

  1. SAP Hana se décline selon de multiples formats afin de répondre aux attentes des entreprises : des systèmes modestes jusqu’à des déploiements très larges. L'architecture de Hana, qui exploite pleinement le parallélisme des puces multi-cœurs avec un usage natif de la mémoire, via une structure de donnée repensée, permet des déploiements pratiquement illimitées. 
  2. Nous livrons actuellement, depuis quelques mois, des systèmes SAP Hana à 16 nœuds certifiés, provenant de quatre fournisseurs : IBM, HP, Fujitsu et Cisco. Ces systèmes accueillent 16 To de DRam; ils sont donc déjà quatre fois plus gros que les machines d'Oracle. Et sont disponibles depuis le printemps dernier. Ces systèmes peuvent gérer jusqu'à 32 To dans leur configuration actuelle. Dans le cas d'IBM, avec la configuration Max5, on atteint même les 40 To. 
  3. Le plus grand système SAP Hana déployé à ce jour - et aussi le plus grand système de base de données en mémoire au monde - comprend 100 nœuds. Il a été construit un peu plus tôt cette année en collaboration avec Intel et IBM (voir la photo). Il intègre 100 To de DRam et 4 000 cœurs. M. Ellison est le bienvenu à Santa Clara afin de voir par lui-même le système fonctionner, avec les applications de plusieurs de nos clients. 

Aujourd'hui, ce système est en mesure d'accueillir au maximum 250 To de mémoire. Ce qui signifie qu'avec les ratios de compression de données dans SAP Hana, ce système est capable de gérer plusieurs péta-octets d'information entièrement en mémoire. Ces affirmations sont confirmées par notre partenaire, Steve Mills, Senior Vice-Président d'IBM en charge des logiciels et des systèmes. 

En prenant simplement en compte les plans d'évolution des processeurs et de la mémoire chez nos partenaires, ces systèmes verront leurs capacités doubler d'ici la fin de l'année ou le début de 2013. Et nous n'avons pas à sortir de nouvelles versions des matériels pour tirer parti de ces innovations. 

SAP Hana repose sur une idée très simple : les progrès des architectures matérielles couplés à des recherches approfondies sur l'évolution des logiciels d'entreprise nous ont mis en position de repenser la base de données. Et c'est ce que nous avons fait. Cette idée directrice a été au centre des principes de design qui ont conduit à la naissance de Hana. Là où d'autres tentent de protéger leur base de données pensée voici des années. 

Comme l'explique Hasso depuis des années, quand nous faisons tourner l'ensemble du système en mémoire, nous obtenons des temps de réponse prévisibles même sur les requêtes les plus complexes. Et les tâches peuvent être exécutées en bénéficiant d'un parallélisme massif. Cette puissance nous donne la liberté de repenser le logiciel d'entreprise. De renouveler les systèmes existant sans rupture brutale ; qu'il s'agisse d'applications OLTP (comme notre produit SAP Business One qui a été porté sur Hana à la rentrée) ou d'analytique, tant sur des données structurées que non structurées. De repenser les systèmes afin qu'ils fonctionnent des milliers de fois plus vite, et d'éliminer de multiples traitements par lot. Ceci nous donne aussi la possibilité de bâtir des applications totalement nouvelles, sans équivalent sur le marché. D'aider le logiciel à simplifier le monde, en le rendant plus connecté et en amenant des traitements en temps réel : du séquençage du génome à l'exploration pétrolière ou gazière, du programme de fidélité en temps réel à la banque comprenant enfin les besoins de ses clients à un instant t. De nous libérer des contraintes et pesanteurs des systèmes du passé, pour ne plus être limités que par notre propre imagination. Comme Alan Kay me l'a dit à de maintes reprises, le futur n'a pas à ressembler forcément à une simple amélioration du passé." 

En complément L'intégralité du billet de Vishal Sikka (en anglais)  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close