L'ENIAC se lance dans la fabrication de puces

Si pour vous ENIAC est l'acronyme d'un des premiers supercalculateurs américains, il va falloir vous habituer à en entendre parler en Europe.

Si pour vous ENIAC est l'acronyme d'un des premiers supercalculateurs américains, il va falloir vous habituer à en entendre parler en Europe. C'est en effet le nom d'un consortium européen public/privé fondé en 2008, plus exactement

ENIAC JU, qui a pour but la recherche sur les processeurs. Ce consortium propose aujourd'hui trois premiers projets concrets, sous forme de trois usines pilotes pour la fabrication de processeurs : une de galettes de silicium à 200 mm pour la fabrication de MEMS et de capteurs, une de galettes à 300 mm pour la fabrication de processeurs et de mémoires derniers cris, et une de 450 mm pour des recherches à plus long terme. Le coût total de ces investissements serait de 800 millions d'euros, et l'ensemble des détails seront connus à la fin du mois.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close