Gartner : baisse de 3% du marché des semi-conducteurs en 2012

Comme le cabinet d’analystes spécialisé iSupply, Gartner s’attend à un marché des semi-conducteurs « sur le reculoir » en 2012. Selon ses dernières prévisions, ce segment de marché, considéré comme le baromètre de l'IT, devrait enregistrer une baisse de 3% sur un an pour atteindre 297,6 milliards de dollars (contre 307 milliards de dollars en 2011).

Comme le cabinet d’analystes spécialisé iSupply, Gartner s’attend à un marché des semi-conducteurs « sur le reculoir » en 2012. Selon ses dernières prévisions, ce segment de marché, considéré comme le baromètre de l'IT, devrait enregistrer une baisse de 3% sur un an pour atteindre 297,6 milliards de dollars (contre 307 milliards de dollars en 2011). Gartner explique que les perspectives de croissance attendues au troisième trimestre ne se sont finalement pas concrétisées. Le cabinet fait ainsi état de commandes en-deçà des niveaux prévus pour la saison et les signaux pour le quatrième trimestre montrent également une forme de fléchissement. « L’incertitude du contexte macro-économique, couplé à un inventaire excédentaire ont agité l’industrie des semi-conducteurs », souligne le cabinet d’analystes, précisant que la chute des ventes des PC reste l’une des sources principales de ce déclin. Si le segment des smartphones, très consommateur d’électronique, reste le pilier du secteur en 2012, Gartner soutient qu’il donne des signes de ralentissement. Dans ce contexte, logiquement, les ténors du secteur affichent dans leur grande majorité une baisse des ventes. Les revenus du Top 25 des fournisseurs du secteur ont chuté de 4,2% sur la période, au-delà de la moyenne du marché. Intel parvient tout de même à conserver sa place de n°1, enregistrant pourtant un recul de 2,7% sur un an. Ses parts de marché s’établissent à 16,6% pour des revenus de l’ordre de 49,3 Md$. Derrière, Samsung garde le cap avec une chute de 8,7% de son CA à presque 25 Md$ (8,4% du marché). Le constructeur est notamment touché par le déclin des ventes de mémoires DRAM, Flash et de circuits intégrés. Il est suivi de Qualcomm qui enregistre la plus belle croissance en 2012, grâce aux smartphones et à la montée en puissance des réseaux haut débit mobiles dans les pays émergents comme l’Inde ou la Chine, rapporte Gartner. Le constructeur passe de la 6e à la 3e place en progressant de +29,6% (13 Md$, 4,4% de parts de marché). Il prend ainsi la place de Toshiba qui rétrograde à la 5e place du marché en 2012 (en baisse de 13,7%, 10,16 Md$). Texas Instruments prend la 4e place avec un CA en chute de 6,4% en un an à un peu plus de 11 Md$ (3,7% de parts de marché). D’une façon générale, note le cabinet, les fabricants de mémoires DRAM sont les plus durement frappés par le déclin du marché en 2012.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close