SSII : HCL Technologies mène la danse ; Infosys perd en rentabilité

Surprise. Les SSII indiennes ont fait mieux que beaucoup d'analystes ne l'attendaient au dernier trimestre 2012. Et, outre Infosys, elles arrêtent d'évoquer la crise pour justifier des performances il y a encore peu en demi-teintes. Le retour du beau temps ?

Impressionnant. HCL Technologies a réalisé un chiffre d’affaires de 1,154 Md$ au dernier trimestre 2012, soit 12,92 % de mieux qu’un an plus tôt, et une croissance de 3,59 % par rapport au trimestre précédent. Mais c’est surtout sa rentabilité qui a connu une progression explosive : avec un bénéfice net de 177 M$, elle a progressé de plus de 58 % sur un an. Un mouvement qui relève moins de l’exception que du symptôme de la réussite d’efforts de longue date : depuis le quatrième trimestre 2010, HCL Technologies affiche régulièrement une rentabilité en forte progression - plus de 20, voire 30 ou 40 % à chaque fois sur un an, sauf au premier trimestre 2012 où la progression a été limitée à 17,48 %. 

Un record face à Infosys, TCS et Wipro dont l’évolution sur un an de la rentabilité joue régulièrement au yoyo depuis près de deux années. 

Mais TCS n’en a pas pour autant démérité. Avec un chiffre d’affaires qui flirte désormais avec les 3 Md$, la SSII peut afficher une croissance sur un an de plus de 14 %. Soit plus que HCL (12,92 %) et surtout bien mieux qu’Infosys (5,81 %) et Wipro (6,35 %). Reste que, derrière HCL, c’est Wipro qui affiche la meilleure croissance de rentabilité sur un an, au dernier trimestre, à 13,82 %, soit un peu plus que TCS (13,49 %). Avec un bénéfice net en recul de 5,24 % sur un an, Infosys semble encore englué dans ses difficultés internes. 

La crise ? Quelle crise ? 

Il n’y a d’ailleurs guère qu’Infosys pour aujourd’hui encore évoquer la crise et les difficultés du marché. Dans un communiqué, SD Shibulal, Pdg de la SSII, estime : «nous avons bien travaillé au cours de ce trimestre malgré un environnement incertain.» Et s’il s’assure «confiant» en raison d’un «solide pipeline de gros contrats», il souligne que «l’environnement économique reste difficile ». Infosys prévoit toutefois d’augmenter de 2 à 3 % les salaires sur site. 

Tout à ses récents succès, Shiv Nadar, Président du Conseil d’administration et Directeur Stratégie de HCL Technologies, relève quant à lui que «si l’ensemble de l’industrie a traversé une année très difficile, HCL a fonctionné à plein régime ». Et pour Vineet Nayar, vice-président du Conseil d’administration de la SSII, celle-ci est désormais «en position avantagée pour tirer profit des changements de dynamiques du marché ». 

Plus réservé, Azim Premji, Président du Conseil d’administration de Wipro, relève que la croissance économique «reste faible» mais semble y voir des opportunités alors que «les multinationales continuent de s’appuyer sur la technologie pour renforcer leur chiffre d’affaires et leur productivité ». Quant à N Chandrasekaran, Pdg de TCS, il estime que «les clients vont investir pour ouvrir leurs opérations au numérique en 2013 et ainsi accélérer leur croissance ». 

Un début de reprise ?

Capture d’écran 2013-01-18 à 12.50.26

Outre les performances individuelles de chacune des principales SSII indiennes se pose la question d’une tendance de fond. Et justement, malgré les différences et les décalages, la croissance sur un an de ces quatre SSII semble suivre la même évolution. Pour peu que le mouvement se confirme au cours des prochains trimestres, il semble qu’un niveau plus bas ait été atteint au troisième trimestre 2012 et qu’un rebond ait été amorcé en fin d’année. Modeste pour le moment mais relativement sensible. En outre, ce niveau plus bas pourrait bien être considérablement moins marqué que celui connu début 2009. Signe, peut-être, que ce retour de crise serait moins grave que la chute d’il y a quatre ans.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close