La crise en Europe, catalyseur du développement de l’offshore en Inde ?

Souffrira, souffrira pas ? Le doute semble le plus complet sur les conséquences qu’aura réellement la crise économique - des deux côtés de l’Atlantique - sur l’industrie indienne des services informatiques. Une chose est sûre : au dernier trimestre 2011, l’activité des quatre principales SSII indiennes sur le Vieux Continent a progressé. Grâce à la crise, selon certains.

Certes, certains signes de la crise économique sont là : réduction de la part variable des salaires, pression des clients sur les tarifs... S.D. Shibudal, Pdg d’Infosys, n’a d’ailleurs pas cherché à cacher ses inquiétudes, lors de la présentation des résultats de la SSII pour le dernier trimestre 2011 : dans un communiqué, il expliquait ainsi que «l’économie mondiale, marquée par une croissance ralentie dans les marchés développés, couplée à la crise en Europe, pourrait impacter l’industrie IT [indienne] ».

capture cran 2012 28En fait, le chiffre d’affaires des quatre principales SSII indiennes a progressé au dernier trimestre 2011, le tassement de la croissance sur un an est évident (voir graphique ci-contre).

Pour le dernier trimestre 2011, Infosys a déclaré un chiffre d’affaires de 1,8 Md$, soit 13,9 % de mieux qu’un an plus tôt, et une progression de 3,44 % par rapport au trimestre précédent. C’est la meilleure croissance séquentielle du marché. HCL doit se contenter de 2 % (à 1,02 Md$), contre 2,16 % pour Wipro (à 1,89 Md$), et 2,38 % pour TCS (à 2,58 Md$). Sur un an, c’est Wipro qui souffre le plus, avec une croissance de seulement 8 %, contre 18,3 % pour HCL et 20,8 % pour TCS. 

La bonne nouvelle, pour ces quatre SSII, est qu’elles ont peut-être enfin trouvé la recette de la croissance non linéaire et du renforcement des marges. De fait, le bénéfice net de HCL a progressé de 25,8 % sur un an, à 112 M$; contre 11,12 % pour TCS, à 574 M$, et 15,37 % à 458 M$ pour Infosys. Wipro signe toutefois une contreperformance, avec un bénéfice net de 275 M$ pour la période, soit 6,5 % de moins qu’au dernier trimestre 2010. 

L’Europe, enfin le relais de croissance attendu ?

Pour certains, cette bonne santé de l’industrie au quatrième trimestre 2011 serait largement liée à une Europe qui tiendrait enfin son rôle de relais de croissance. Dans les colonnes du Times of India, Gordon Coburn, directeur financier de Cognizant - qui n’a pas encore publié ses résultats trimestriels - indique ainsi que «même en France et en Allemagne, les clients commencent à traiter ouvertement la question de la réduction des coûts en passant à un modèle de production globalisé pour les services applicatifs ».

En fait, les chiffres parlent d’eux-même. Certes, l’Europe représente peu ou prou la même part du chiffre d’affaires des SSII indiennes que fin 2010, à savoir 26,8 % pour HCL, 28,2 % pour Wipro, et 22,6 % pour Infosys - TCS n’a pas communiqué ce détail. Mais, dans tous les cas, la croissance est plutôt forte. TCS, justement, explique dans un communiqué que ses activités sur le Vieux Continent ont porté sa croissance fin 2011. Et d’évoquer d’importants contrats signés avec des entreprises pharmaceutiques, pluriannuels, de plusieurs millions d’euros, ainsi qu’un autre avec une banque de détail, pour du développement et de la maintenance applicative, et encore un pour les outils de gestion de la relation client d’une importante utilité européenne. Chez Wipro, les activités sur le Vieux Continent ont progressé de 11,6 % sur un an; plus que le CA global. Chez Infosys, la croissance séquentielle des activités dans la région est bien supérieure à la moyenne mondiale, à 13,7 % et 16,8 % à taux de change constant. La SSII indique avoir signé un contrat de développement et de maintenance portant sur 150 applications d’un constructeur automobile de l’Union. Et 4 contrats pour sa solution Finacle conçue pour le monde bancaire, ainsi qu’un autre, avec un fabricant de produits high-tech, pour sa solution analytique sociale, SocialEdge.

Chez TCS, enfin, si la croissance de l’activité en Europe a été plus faible, sur un an, que celle de l’ensemble du chiffre d’affaires, à 19,1 %, elle a été plus importante, à 2,7 %, par rapport au trimestre précédent. La SSII évoque là 18 nouveaux contrats pluriannuels à plusieurs millions de dollars chacun. Et de souligner que, en valeur, c’est l’Europe qui domine les nouvelles signatures de contrat au dernier trimestre 2011. Pour illustrer son propos, TCS cite notamment le groupe britanno-suédois AstraZeneca, et une importante banque, pour un déploiement SAP. 

En complément :

- HCL prévoit de profiter de la crise pour faire ses emplettes

- Crise : l’industrie IT indienne change de ton

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close