Le Cloud et la CRM, moteurs de la dépense des entreprises en logiciels

Selon Gartner, le Cloud et la gestion de la relation client (CRM) porteront les dépenses des entreprises en logiciels en 2013 et 2014. Pas forcément de manière spectaculaire, mais tout de même : selon le cabinet d’analystes, les dépenses des entreprises en logiciels - à déployer en interne et en mode SaaS - vont enregistrer une croissance «modeste» d’ici la fin 2014. Les budgets devraient moins progresser - voire pas du tout - en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest, au contraire de l’Europe de l’Est, de l’Amérique Latine et de la région Asie/Pacifique où la croissance devrait être plus importante.

Selon Gartner, le Cloud et la gestion de la relation client (CRM) porteront les dépenses des entreprises en logiciels en 2013 et 2014. Pas forcément de manière spectaculaire, mais tout de même : selon le cabinet d’analystes, les dépenses des entreprises en logiciels - à déployer en interne et en mode SaaS - vont enregistrer une croissance «modeste» d’ici la fin 2014. Les budgets devraient moins progresser - voire pas du tout - en Amérique du Nord et en Europe de l’Ouest, au contraire de l’Europe de l’Est, de l’Amérique Latine et de la région Asie/Pacifique où la croissance devrait être plus importante.

Outre-Atlantique, le cloud public et les logiciels SaaS seraient particulièrement recherchés - plus de 60 % des sondés par le cabinet pour cette étude prévoient d’augmenter les budgets qu’ils y consacrent au cours des deux prochaines années. Pour Hai Hong Swineheart, analyste chez Gartner, «il est très clair que les régions les plus matures se concentrent sur le Cloud public tandis que les régions émergentes se concentrent sur le Cloud privé ». Et d’expliquer notamment cela par des infrastructures télécoms immatures dans les pays émergents, ainsi que par «la préoccupation persistante vis-à-vis de la sécurité des données parmi les clients entreprises des régions en développement ».

En outre, Gartner souligne que le CRM aurait pris la première place des intentions d’investissement dans le monde, devant l’ERP. Les outils de virtualisation d’infrastructures arriveraient en troisième position. À noter que, selon Crédit Suisse, les investissements devraient reprendre cette année aux Etats-Unis, sous l’effet de cycles économiques naturels. Cités par nos confrères de DNA India, les analystes Sakthi Siva et Kin Nang Chik estiment ainsi que la reprise des investissements outre-Atlantique devrait être la «plus importante depuis 2008 ». Les dépenses de janvier 2013 marqueraient déjà un début de reprise après d’importantes coupes de mai à octobre 2012. L’industrie indienne des services informatiques devrait en profiter.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close