Pour IDC, l’avenir des PC de bureau est sombre

Pour la première fois, selon le cabinet d’analyses IDC, il se vendra moins de PC de bureau que de tablettes cette année.

Pour la première fois, selon le cabinet d’analyses IDC, il se vendra moins de PC de bureau que de tablettes cette année. Selon le cabinet d’analyses, les ventes de PC de bureau devraient baisser encore une fois cette année de 4.3 % après avoir enregistré en 2012 une baisse de 4,1 % par rapport à 2011. Il ne devrait plus s’écouler cette année que 142,1 millions d’unités, contre près de 190 millions d’unités pour les tablettes (soit une croissance attendue de plus de 48 %) et encore 203,8 millions d’ordinateurs portables. 

Pour Meghan Saini, analyste chez IDC, cette chute des ordinateurs de bureau s’explique en partie par un renouvellement plus long du parc. « La pression sur le marché des PC est significativement plus importante et nous constatons des cycles de replacements plus longs qui arriveront très vite, et cela accentue la pression sur les ventes. » La gestion des mises à jour de Windows 8 et du futur Windows Blue vont d’ailleurs dans ce sens. Elle souligne également l’informatisation des marchés émergents plus tournée vers le mobile : « dans les marchés émergents, les dépenses du grand public commence typiquement avec des téléphones mobiles."

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close