Les mythes du poste de travail virtualisé / Corée, la vraie patrie du Green IT …

Les mythes de la virtualisation du poste de travail (Computerworld) La virtualisation du poste de travail, ça vous semble simple ? Détrompez-vous : sous ce terme se cachent rien moins que quatre technologies différentes.

Les mythes de la virtualisation du poste de travail (Computerworld)

La virtualisation du poste de travail, ça vous semble simple ? Détrompez-vous : sous ce terme se cachent rien moins que quatre technologies différentes. Des technologies dont aucune, à priori et selon Nathalie Lambert de Gartner, ne saurait répondre à tous les besoins des entreprises. Et l’analyste de tordre le cou à quelques vraies-fausses idées reçues.

Les US dépassés dans le Green (Greener Computing)

Le pays du GreenIT n’est pas celui que l’on pourrait croire, selon la fondation IT&Innovation qui, dans un rapport, estime que les Etats-Unis se sont, en la matière, laissés dépasser par la Corée du Sud, un état qui a « développé un ensemble complet de réglementations conçues pour transformer cette nation en une économie et une société faiblement dépendantes du carbone. »

De la responsabilité des DSI (Computerworld)

Quelle posture prendre pour un DSI au cœur d’une affaire de perte de données personnelles ? Pour notre confrère Mike Rothman, la question est tranchée : un DSI se doit d’être responsable, d’assumer sa part de responsabilité, tout comme des directeurs généraux ou des PDG doivent assumer la leur lorsque quelque chose tourne mal.

De l’art de gagner des millions avec l’Open Source (Wall Street Journal)

Peter Fenton n’est pas un investisseur comme les autres. Il a investi dans JBoss, Zimbra, XenSource ou encore… SpringSource. Et tous quatre ont été rachetés – le dernier, très récemment, par VMware – plusieurs centaines de millions de dollars. Le WSJ livre quelques détails sur les secrets de cet investisseur bien inspiré.

Les ultra-portables économiques : un bide ? (Electronista)

Les premiers modèles ont été lancés à la fin de ce printemps : il s’agit des ultra-portables à bas coût, ces machines à l’écran un peu plus grand que celui d’un netbook (12 pouces en général), au processeur un peu plus puissant, mais au coût toujours aussi bas. Las, la sauce ne prendrait pas. Acer lui-même, malgré ses positions commerciales bien assises, ne parviendrait pas à les vendre aussi bien qu’il l’espérait.

Pour approfondir sur Virtualisation du poste de travail

Close