Nuages toxiques / Linux sur le poste de travail / Le vrai prix de VMware …

Les nuages, c’est joli, mais ça peut être dangereux (BusinessWeek) Lancez-vous dans le Cloud Computing si vous voulez, mais soyez bien conscients des risques que vous prenez.

Les nuages, c’est joli, mais ça peut être dangereux (BusinessWeek)

Lancez-vous dans le Cloud Computing si vous voulez, mais soyez bien conscients des risques que vous prenez. Voilà, en substance, le message adressé par BusinessWeek à tous ceux qui sont tentés par l’informatique nuageuse. Avec un point à surveiller, en particulier : les garanties – ou leur absence – quant à la sécurité des informations.

Linux a-t-il sa place sur le poste de travail ? (Infoworld)

Un brin provocante, la question aurait le don de soulever les huées de tous les adeptes du logiciel libre si elle sortait de la bouche d’un Steve Ballmer. Là, elle vient de celle de Jim Whitehurst, PDG de Red Hat. Pour lui se pose la question du prix que les utilisateurs sont prêts à mettre dans le système d’exploitation du poste de travail – nul – mais aussi la place que prendront le cloud computing et la virtualisation, deux évolutions majeures susceptibles de changer radicalement la chaîne de valeur sur le poste de travail. En attendant, Suse Linux 11 s’apparenterait à une alternative sérieuse à Windows.

Combien coûte une machine virtuelle VMware ? (The Register)

Selon une étude du cabinet Taneja, les machines virtuelles VMware coûtent moins cher que leurs concurrentes. Parce que l’on peut en faire tourner deux fois plus sur un même serveur. Mais ce scénario de consolidation correspond-il à la réalité ?

L’informatique, ce n’est plus comme avant… (Computerworld)

Non, décidemment, l’informatique d’hier semble bien loin. Désormais, il n’est plus question que de l’expérience utilisateur, comprendre qu’il ne s’agit plus de vendre du logiciel, du matériel ou du service mais un package complet s’intégrant dans le contexte plus large des usages. Conséquence directe : une DSI qui continuerait de se voir comme un simple service de support serait vouée à l’externalisation.

Unix reste bien vivant dans le cœur des entreprises (Infoworld)

Tant pis pour ceux qui voudraient l’enterrer : Unix continue d’exister et de faire pleinement sens pour les entreprises. Pour une simple et bonne raison : les applications Unix d’entreprise fonctionnent, indépendamment du constructeur ou de l’éditeur.

Dell veut son Smartphone, mais ce ne sera pas facile… (BusinessWeek)

Dell a-t-il sa place sur le marché des Smartphones ? Pour l’heure, le constructeur texan n’a pas réussi à convaincre les opérateurs mobiles. Mais il ne cracherait pas sur une part d'un gâteau qu’il convoite. Reste que la concurrence semble bien installée et plutôt musclée.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close