Dell souffre en attendant de pouvoir pleinement poursuivre sa transformation

Pour le second trimestre de son exercice fiscal 2014, Dell a présenté un chiffre d’affaires stable par rapport à l’exercice précédent, à 14,5 Md$, pour un bénéfice net de 204 M$ en recul de 72 % sur un an.

Pour le second trimestre de son exercice fiscal 2014, Dell a présenté un chiffre d’affaires stable par rapport à l’exercice précédent, à 14,5 Md$, pour un bénéfice net de 204 M$ en recul de 72 % sur un an.
Le groupe a particulièrement souffert de ses activités liées aux ordinateurs portables, de bureau et aux clients légers. Celles-ci, regroupées sous l’intitulé End User Computing, ont généré un chiffre d’affaires de 9,1 Md$ au cours du trimestre écoulé, soit un recul de 5 % sur un an. Mais le résultat opérationnel de ces activités s’est effondré de 71 % à 205 M$. Et cela, malgré une progression des ventes de PC en volume au cours des deux derniers trimestres, comme le souligne Dell dans son communiqué. Comme pour illustrer la profonde mutation en cours du marché de l’informatique personnelle, Lenovo a récemment annoncé vendre désormais plus de smartphones et de tablettes que de PC.
La division Solutions d’entreprise de Dell n’a pesé que pour 3,3 Md$ dans le chiffre d’affaires du trimestre, mais c’est toutefois 8 % de mieux qu’un an plus tôt. Et le résultat opérationnel de cette activité a progressé de 9 %. Dans le détail, seul le chiffre d’affaires généré par le stockage a reculé, de 7 %.
Les activités de service ont également progressé, modestement, de 2 %, à 2,1 Md$. Compte tenu de son intention de quitter la bourse, Dell s’est gardé de fournir toute prévision.
Carl Icahn continue toutefois de batailler âprement pour bloquer ce projet. Il a dévoilé vendredi 16 août dernier la liste des 12 personnes avec lesquelles il aspire à remplacer le Conseil d’administration de Dell existant, à l’occasion de l’assemblée générale prévue le 17 octobre prochain. Mais la justice américaine lui a toutefois infligé un revers à la même date, un juge refusant l’examen en urgence d’une plainte de l’investisseur visant à empêcher la tenue d’un vote d’actionnaires prévue pour le 12 septembre prochain.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close