Microsoft relance timidement la guerre des suites bureautiques

L’éditeur de Redmond relance la version en ligne de sa suite bureautique à l’occasion du changement de nom de son service de stockage en mode Cloud. Un effort, mais timide.

Microsoft ne cache plus la version Web de sa suite bureautique. Précédemment baptisée Office Wep Apps, celle-ci vient de prendre le nom plus explicite qu’Office Online. En parallèle, l’éditeur a relooké son site Web office.com pour renforcer la visibilité des éditions en ligne de Word, Excel et PowerPoint. Le tout alors qu’il vient de renommer, à la suite d’une procédure judiciaire perdue, son service de stockage en ligne OneDrive au lieu de SkyDrive. C’est effort de la part de Microsoft, pour relancer la guerre des suites bureautiques hors client lourd classique. Mais il reste timide comparé aux initiatives de ses concurrents.

Apple avait frappé fort, courant septembre dernier, la gratuité de sa suite bureautique pour tous les utilisateurs de son système d’exploitation pour client lourd, OS X. A peu près en même temps, la firme à la pomme avait porté le fer sur le terrain de la mobilité, avec la gratuité, encore, de la version iPhone et iPad de sa suite bureautique. Ce qui n’a pas manqué de faire réagir Google. Quelques jours plus tard, ce dernier a décidé de proposer gratuitement sa suite bureautique QuickOffice aux utilisateurs de ses services disposant de terminaux iOS et Android, alors qu’elle n’était au préalable accessible gratuitement qu’aux clients des Google Apps Enterprise.

En procédant de la sorte, Apple profitait des hésitations de Microsoft quant au lancement d’une version d’Office pour tablettes autres que Windows. Mais la toute dernière initiative de l’éditeur de Redmond ne change finalement que peu la donne : il ne propose toujours pas de suite bureautique native pour les tablettes autres que celles sous Windows 8. Mais cela pourrait changer assez rapidement. Selon Mary Jo Foley, de ZDNet, Office pour iPad est loin d’être abandonné. Ce projet, au nom de code Miramar, pourrait même constituer la première véritable implémentation orientée tactile de la suite bureautique de Microsoft. Steve Ballmer avait déjà plus ou moins reconnu l’existence de ce projet. Mais celui-ci pourrait trouver concrétisation « quelque part au premier semestre 2014. »

Pour approfondir sur PC, portables et périphériques

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close