Orange veut industrialiser les développements NFC

Hors applications bancaires et transports, le NFC peine à décoller. OBS persiste et signe avec le lancement de NFC Service Center.

Deux plateformes sécurisées pour répondre à l'ensemble des usages du sans contact : c'est le dispositif sous-jacent à l'offre de services NFC Service Center que lance Orange Business Services (OBS) à l'intention des entreprises et collectivités qui veulent rapidement – et au meilleur coût, bien sûr – dématérialiser sur carte SIM les services proposés jusqu'alors sur carte, badge ou papier. Cette industrialisation du développement doit cependant laisser la place voulue au sur-mesure.

 

Les deux plateformes TSM (Trusted Service Manager) misent sur l'interopérabilité avec tous les opérateurs mobiles et tous les terminaux NFC diffusés en France (soit un parc de 4,5 millions de smartphones) et au delà (130 millions dans le monde). La première plateforme, hautement sécurisée, entend industrialiser le développement d'applications bancaires et autres services de paiement, sur une base en majeure partie générique (développements standards, conformité aux normes internationales de sécurisation) assurant notamment les impératifs de sécurisation (accès contrôlés, etc) mais aussi la prise en compte des spécificités du service ciblé. La seconde plateforme multiservices cible quant à elle les applications moins contraignantes des secteurs du transport, du commerce, de la fidélisation, de l'accès aux bâtiments, etc...

 

Le déploiement de cette offre s'inscrit dans la continuité des initiatives d'OBS prises il y a dix-huit mois avec Mobile Web Edition, un service en ligne de développement d’applications mobiles orientées marketing et, avec Gemalto, lors du lancement d'une solution NFC sur carte SIM.
 

En arrière-plan de l'offre d'automatisation des développements sur les plateformes TSM, un hébergement managé en bonne et due forme (outils de pilotage à l'appui) dans les datacenters sécurisés d'OBS. Et ce, sur la base d'un modèle économique associant le mode licence (accès à la plateforme) et le paiement à l'usage (forfaitisation en fonction du nombre de services et du volume de badges NFC déployés). En dépit de la relativement faible adhésion des commerçants à l'équipement de terminaux NFC (100 000 équipés de lecteurs), nonobstant la concurrence pressentie avec la nouvelle technologie Bluetooth Low Energy (sur laquelle semblent miser aussi bien Apple que Samsung avec sa montre connectée ou encore Paypal), OBS continue de croire à l'imminence de l'essor des usages NFC, avec l'arrivée de la 4G en ligne de mire.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close