HP va supprimer plus de 7 000 postes supplémentaires en Europe

Dans le cadre de son vaste programme de ré-organisation mondiale, HP a prévu de supprimer 7 095 postes en Europe, essentiellement dans la division services aux entreprises.

Nouveau tour de vis chez HP. Le comité d’entreprise européen de HP a confirmé que le groupe de Meg Whitman comptait supprimer plus de 7 000 postes supplémentaires dans son effectif européen (EMEA) d’ici à la fin 2014. Confirmant ainsi les informations recueillies par nos confrères du Register, hier, elles-mêmes confirmées par HP. Quelque 7 095 postes seraient ainsi concernés par les licenciements. HP évoque également des redéploiements.

Cette nouvelle charrette alourdit un peu plus le vaste de plan de restructuration mondiale mis en place par HP en 2012. Un plan qui à l’origine devait porter sur 27 000 postes avant d’être revu à la hausse à 29 000 puis à  33 000 postes. En Europe, ce plan devait à l’origine concerner 8 000 postes.

Selon la CFTC de HP, ces coupures drastiques, qui visent encore 10% de l’effectif mondial concerneraient essentiellement la division services aux entreprises (ES) en Europe, à hauteur de quelque 6 000 postes. Une division déjà fortement affectée par les précédentes vagues de licenciements. Celle-ci compte pour la moitié de l’effectif de HP en Europe, note le syndicat. «Sur la période 2013-2014, le cumul des postes supprimés dans ES atteint désormais 10 000», écrit encore le syndicat dans un document téléchargeable sur son site.
Si aucune répartition géographique des licenciements de cette nouvelle vague n’a été détaillée, on se rappelle que quelque 520 postes étaient menacés par la restructuration. En Allemagne, le site de Rüsselsheim, notamment dédié aux services aux entreprises, avait fait les frais de la ré-organisation mondiale provoquant le licenciement de 850 employés. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close