Docker peut désormais s’exécuter sur tous les OS Linux

Alors que sa version 1.0 n’est prévue que pour janvier prochain, Docker, le système de conteneurs Linux vient d'hériter en version 0.7 de capacités multi-OS Linux.

Avancée clé pour le système de containers Linux, Docker. Alors que sa version 1.0 n’est prévue que pour janvier prochain, les équipes de développement ont publié ce 26 novembre une version 0.7 dont la particularité est d’ajouter le support multi-OS Linux au système. Il s’agit d’une fonction très attendue, rappellent des membres de l’équipe de développement dans un billet de blog publié sur le site du projet. Docker peut désormais s’exécuter sur les principales distributions Linux du marché, à savoir Debian, Ubuntu, Fedora, Centos, Red Hat Enterprise Linux, Arch Linux, Suse et Gentoo, notamment.
Pour rappel, Docker, né chez l’ancienne start-up spécialisée dans le Paas, DotCloud, rebaptisée depuis Docker, est un système de containers Linux qui permet de packager des applications dans des containers Linux autonomes afin d’en favoriser la portabilité et l’exécution entre plusieurs OS et plusieurs environnements - cloud compris. Docker fonctionne sans OS, à l’inverse d’une VM, mais repose sur des fonctions coeurs de l’OS de l’infrastructure. D’où la nécessité d’être supporté par le plus grand nombre.

Selon ce billet de blog, le support standard de Linux a été rendu possible par le développement d’une nouvelle API de stockage qui délivre Docker de son étroite dépendance  d'AUFS (Another Union Filesystem), jusqu’alors un pré-requis pour faire tourner Docker. AUFS permet de fusionner plusieurs file systems et n’était intégré qu’à Ubuntu et Debian. Cette nouvelle API apporte trois pilotes, dont un pour AUFS, étendant ainsi les capacités du système de containers.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close