ARM et Intel terminent 2013 par des rachats

Intel et ARM, qui bataillent ferme pour le contrôle du marché des processeurs, viennent tout deux de procéder à des acquisitions dans le domaine mobile.

Intel et ARM, en pleine bataille pour le contrôle des infrastructures mobiles, terminent l'année par des acquisitions. 
D’un côté ARM, qui donne le la sur le marché des puces pour la mobilité et l’embarqué - et dont l’architecture basse consommation tente de se frayer un chemin sur le marché des serveurs - a annoncé le rachat de l'éditeur anglais Geomerics pour un montant non communiqué. Geomerics développe une technologie de rendu graphique en temps réel, spécialisée dans la gestion des éclairages et utilisée notamment par l’industrie du jeu. Son acquisition est une façon pour le Britannique de renforcer son portefeuille de technologies graphiques et de muscler son arsenal dans la mobilité - les smartphones sont également utilisées pour le jeu - mais aussi sur le segment des consoles par exemple. L’idée est de développer les capacités graphiques offertes sur les environnements mobiles motorisés par une architecture ARM. Les technologies de Geomerics doivent ainsi « accélérer la transition des graphismes réalistes, proche d’une photo, vers le mobile », précise d’ailleurs ARM dans un communiqué. A terme, on peut parier qu'une partie des technologie de Geomerics devraient se retrouver de façon matérielle dans les accélérateurs graphiques Mali d'ARM.

Intel a quant à lui décidé d’absorber les technologies sans fil de Mindspeed Technologies, un acteur du secteur des composants pour les infrastructures réseaux 3G et 4G LTE. MindSpeed développe notamment des SoC utilisés dans les stations de base radio des réseaux mobiles d'opérateurs. La firme avait notamment mis la main en 2012 sur Picochip, l'un des pionniers des composants LTE pour Femtocell. Rappelons qu'Intel convoite ce marché depuis longtemps, mais qu'il a fait un très mauvais pari au cours des dix dernières années en misant sur WiMax contre LTE, avant finalement de se rendre à l'évidence. La transaction devrait être finalisée en février 2014. Notons pour mémoire qu'Intel Capital avait été un investisseur précoce dans Picochip, avant son rachat par MindSpeed.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close