Intel : hausse dans les datacenters, mais chute dans les PC

Intel a publié un CA de 13,8 Md$ pour son quatrième trimestre 2013, affichant une progression de ses activités datacenters, mais une baisse de celles dédiées aux postes de travail.

Au 4e trimestre 2013, le chiffre d'affaires d'Intel a atteint 13,8 Md$, en hausse de 2,6% sur un an, une progression largement liée à la bonne santé de ses activités datacenters. Comme prévu, le fondeur a pâti du recul de ses activités dédiées aux systèmes pour postes de travail.
Sur l’ensemble de l’année, la firme de Santa Clara fait état d’un chiffre d’affaires de 52,7 milliards de dollars (en recul de 1,1%) pour un bénéfice net de 9,6 milliards de dollars (en baisse de 12,5%). Selon Intel, les ventes de systèmes pour les datacenters ont progressé de 7% en un an à 11,2 milliards de dollars.

Les ventes sur le marché des PC et terminaux clients ont quant à elles stagné, une performance finalement pas si catastrophique lorsque l'on considère que le marché des PC a reculé d'environ 10% sur l'année. Cette méforme du marché des PC n'est d'ailleurs pas sans conséquences pour Intel. Hier le fondeur  annonçait ainsi sa décision de suspendre l’ouverture de son usine ultra-moderne dans l’Arizona. Une usine dans laquelle il a investi plus de 5 Md$ et qui devait servir à la fabrication des puces de dernière génération du groupe, gravées en 14 nm.

« Nos activités de datacenter continuent d’enregistrer une croissance soutenue, conséquence d’une consolidation du cloud et de l’explosion des terminaux qui se connectent et réalisent des traitements sur Internet », a assuré Stacy Smith, le directeur financier d’Intel lors de la conférence d'annonce des résultats de la firme. 

Toutefois, l’élan vers la modernisation des serveurs dans les datacenters, dans le but de supporter la virtualisation pourrait bien toucher à sa fin. » Je pense qu’il y a un impact associé à la courbe de croissance de la virtualisation, mais ça ne veut pas dire que nous pensons qu’il n’y aura pas de croissance sur le segment des entreprises. Nous avons juste modifié notre stratégie pour 2014. Nous pensons que la reprise est plus lente que nous l’avions prévu il y a un trimestre », indique-t-il. En fait, selon Smith, la division datacenter prévoit une croissance à deux chiffres l'an prochain, tandis que la division PC devrait reculer de  4 à 5% ("mid single digits")

Sur le marché du poste de travail, Krzanich soutient qu’Intel a profité de la transition de Windows XP vers une version plus moderne et supportée de l’OS Windows. Selon lui, une grande partie de la croissance du segment des postes de travail provient des entreprises dans les marchés émergents.

Interrogé sur la stratégie mobile d’Intel, basée sur les puces 64-bits (à l’inverse de ARM), il a confirmé que les constructeurs ayant choisi les puces du groupe pouvaient déjà avoir accès au 64-bits. « Nous travaillons sur tous les OS et avec les OEM pour permettre cela. Les vrais usages et la vraie valeur seront sur les segments du high computing - comme la vidéo, les manipulations et le transfert de medias », a-t-il souligné.

Traduit par la rédaction

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close