Emerson prévoit une hausse du DCIM dans les datacenters d’ici à 2025

Recours à l’énergie solaire, adoption du cloud en augmentation, niveau d’utilisation et densité plus élevés seront les éléments qui caractériseront le datacenter d’ici à 2015, a révélé le dernier rapport d’Emerson Network Power, acteur spécialisé dans l’optimisation et la gestion des centres de calcul.

Recours à l’énergie solaire, adoption du cloud en augmentation, niveau d’utilisation et densité plus élevés seront les éléments qui caractériseront le datacenter d’ici à 2015, a révélé le dernier rapport d’Emerson Network Power, acteur spécialisé dans l’optimisation et la gestion des centres de calcul.

Dans son rapport intitulé « Data Center 2025: Exploring the Possibilities », Emerson anticipe de profondes mutations dans l’écosystème du datacenter dans la prochaine décennie. Pour son étude, le spécialiste s’est reposé sur la vision ainsi que sur les expériences de plus 800 professionnels du secteur dans le monde.

Et il est un fil rouge : la majorité des experts pensent que le datacenter connaîtra de grands changement dans les 10 prochaines années. Les gestionnaires de centre s’attendent ainsi à une augmentation de l’utilisation du cloud, pensant qu’en 2025 près de deux-tiers du IT des centres seront placés dans le cloud. Cette progression du cloud dans les datacenters est ainsi en ligne droite avec les résultats du très récent Global Cloud Index de Cisco. Selon lui, les workloads exécutées dans le Cloud comptent aujourd’hui pour environ 46% de toutes les workloads des centres. Elles devraient atteindre 63% en 2017.

Autre conclusion du rapport sur les tendances futures des datacenters, les répondants prévoient une montée en puissance des centres alimentés par l’énergie solaire avec des densités dépassant les 50 kW par rack. Surtout, le rapport révèle aussi que les centres auront recours à une combinaison de sources d’énergie pour alimenter en électricité leur infrastructure. Le solaire sera certes un des premiers choix, mais suivi à un niveau équivalent par une association du nucléaire, du gaz naturel et de l’éolien. La plupart des gestionnaires de centre (65%) affirment que les centres hyperscales seront pour l’essentiel alimentés par une source d’énergie privée.

Les ténors du numérique et des media sociaux que sont Facebook, Google, Apple et Amazon construisent d’ailleurs leurs propres parcs d’éoliennes ou encore de panneaux solaires pour alimenter leurs centres.

« Le datacenter de 2025 ne sera certainement pas une unique forme de datacenter », tient à rappeler Andy Lawrence, analyste au sein du cabinet 451 Research, cité dans un communiqué. « Sur la route, nous croisons des voitures de sports, des bus et des camions. Ils ont des moteurs différents, des sièges différents et une multitude de spécificités en matière de consommation énergétique et de fiabilité. Nous allons assister au même phénomène dans le monde du datacenter. En fait, c’est déjà en train de se passer et cela devrait se poursuivre. »

Progression du DCIM

Autre tendance révélée par ce rapport, les experts s’attendent à ce que le DCIM (datacenter infrastructure management) joue un rôle clé dans le secteur. Le DCIM fédère un ensemble de technologies généralement utilisées de façon séparée, comme la conception du datacenter, la gestion ainsi que la découverte d’assets, la gestion des capacités et de l’énergie afin, au final, d’optimiser l’administration et l’efficacité du centre. Quelque 29% des répondants prévoient ainsi une tendance à disposer d’une vision globale de tous les systèmes et toutes les couches du centre alors que 43% voient quant à eux une progression des fonctions d’automédication et d’auto-optimisation. Globalement, 72% pensent qu’au moins un pan d’une stratégie DCIM sera déployé d’ici à 2025 - soit une tendance supérieure aux dernières estimations, selon Emerson.

Autre point mis en avant dans l’étude, un taux plus élevé de l’utilisation des ressources IT, qui devrait atteindre au moins 60% en 2025. Il est actuellement de 6-12% en moyenne, 30-50% en matière de bonnes pratiques.

Au début des années 2000, les préoccupations autour des datacenters tournaient essentiellement autour de la capacité de traitement et de la puissance. En 2007, l’intérêt s’est déplacé vers la consolidation et la virtualisation. Aujourd’hui, la priorité principale est de répondre aux besoins en matière de stockage et d’avoir recours à des énergies renouvelables.

Dans le futur, les professionnels du monde du datacenter réfléchiront à des stratégies dont l’objectif sera d’augmenter l’usage du Cloud au sein des datacenters, de développer des services dits programmables (comme le SDN, ou SDS) et d’améliorer les taux d’utilisation des énergies vertes.

« Nous avons démarré le projet Datacenter 2025 pour découvrir ce que la communauté des centres de données pensait être l’avenir du secteur », affirme Steve Hassell, responsable des solutions pour datacenters chez Emerson Network Power. « Les résultats de l’étude montrent une comprehension intelligente, une pensée visionnaire et un optimisme authentique [du secteur]. »

Traduit et adapté par la rédaction

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close