Avec ECS, EMC propose une alternative au stockage cloud

L'appliance de stockage ECS d'EMC qui combine les technologies ScaleIO et VIPR permet selon la firme d'offrir des services de stockage 23 à 28% moins chers que ceux d'Amazon.

EMC a profité de sa conférence EMC World 2014 pour dévoiler une nouvelle appliance de stockage massivement distribuée destinée à concurrencer les services de stockage des grands fournisseurs cloud. L’appliance ECS (pour Elastic Cloud Storage) est le fruit du projet Nile, dévoilé en septembre dernier par EMC. Elle couple une brique de stockage clusterisée basée sur la technologie ScaleIO à une brique de management et de services objets basée sur la plate-forme de Software-Defined Storage VIPR d’EMC. Elle fournit des services de stockage en mode bloc, des services de stockage objets (compatibles Atmos, S3 et OpenStack Swift) et des services de stockage en mode HDFS (Hadoop). D’ici 2015, EMC prévoit aussi d’ajouter des services en mode fichiers, de sorte que l’appliance ECS soit à même de répondre à tous les types de besoins d’une architecture cloud à moyenne ou grande échelle.

Selon EMC, l’appliance ECS permet de délivrer des services de stockage à un prix 23 % à 28 % inférieur à celui des grands services cloud (coûts calculés pour une capacité de 5,7 Po) avec tous les atouts d’une installation en mode privé. Surtout, EMC souligne que l’appliance sera proposée avec différents modes de facturation, dont un mode capex et un mode opex, proche de celui des clouds publics.

Comme l’explique la firme, le projet Nile est né de la volonté d’EMC de fournir une réponse aux architectures hyperscale des grands faiseurs de clouds comme Amazon, RackSpace ou Microsoft Azure. Et sans surprise, la firme s’est largement inspirée des technologies utilisées par ces clouds.

Une appliance de stockage massivement distribuée basée sur ScaleIO et VIPR

L’appliance ECS s’appuie ainsi sur des nœuds serveurs x86 denses (4 serveurs dans un rack 2U) reliés à des JBOD massifs contenant jusqu’à 60 disques, soit jusqu’à 360 To dans 4U. La plupart des nœuds serveurs sont utilisés pour faire fonctionner la technologie de stockage distribuée en mode bloc ScaleIO acquise par EMC l’an passé. ScaleIO est une solution de stockage en cluster fonctionnant sous Windows, VMware vSphere et Linux. À l’instar de VSAN de VMware ou de Ceph, dont le créateur, InkTank a été récemment racheté par Red Hat, le logiciel s’approprie l’ensemble des disques inutilisés des serveurs sur lesquels il est installé et les agrège pour fournir une capacité de stockage distribuée massive. La particularité de la technologie est que la capacité et la performance des pools de stockage augmentent quasi linéairement avec le nombre de nœuds et qu’en l’état, ScaleIO peut agréger des milliers voire des dizaines de milliers de nœuds. La protection des données est assurée à la fois par le mécanisme de distribution des blocs et par leur réplication systématique : dans un cluster ScaleIO, les données sont assemblées en blocs de 1Mo (« chuncks ») puis écrites simultanément en miroir sur deux nœuds différents. Ce mirroring systématique, couplé à la distribution intelligente des chunks, assure la survie des données en cas de défaillance de disques ou de nœuds serveurs entiers. À tout moment, la capacité d’un cluster ScaleIO peut être étendue par ajout de nouveaux disques ou de nouveaux nœuds.

Au dessus de cette couche de stockage en mode bloc, l’appliance ECS inclut plusieurs nœuds de contrôle et de service VIPR. Ces derniers qui sont en fait des serveurs VMware faisant tourner l’appliance virtuelle VIPR. Ils permettent de gérer l’ensemble et fournissent aussi les services en mode objet et en mode HDFS (en attendant l’arrivée annoncée de services de fichiers dans une future version de VIPR).

Selon EMC, ECS délivre des performances transactionnelles et un niveau de service supérieurs à ceux des services de stockage élastiques d’Amazon AWS (avec notamment de bien meilleures performances IOPS et des services riches comme les snapshots ou la réplication). Du fait de l'utilisation de VIPR pour la fourniture des services de stockage en mode objet, EMC indique aussi que ses services objets ont une sémantique bien plus riche que celle des services d'Amazon S3. VIPR supporte ainsi l’ensemble des politiques de distribution, de géo-distribution et de réplication d’objets d’Atmos. Un autre atout de VIPR est qu'il supporte aussi l’API objet OpenStack Swift. Ce qui fait que l'appliance ECS peut être utilisée pour supporter des clouds hétérogènes.

Signalons qu’en parallèle d’ECS, EMC a aussi créé une architecture de référence pour permettre à des opérateurs ou fournisseurs de services désireux de bâtir leur propre solution sans passer par les composants disques ou serveurs de la marque. ScaleIO peut par exemple être déployé sur des nœuds de stockage x86 denses SL4540 d’HP, tandis que VIPR supporte tout type de serveurs x86 virtualisé avec vSphere 5.x. Il est à noter que la composante réseau est importante et qu’EMC recommande que l’ensemble des nœuds soient reliés par un réseau rapide, typiquement un réseau Ethernet 10 Gigabit ou un réseau Infiniband.

 

 

 

 

                                                                                                                

Pour approfondir sur Stockage en Cloud

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close