Cet article fait partie de notre guide: PaaS : où en est le marché ?

Heroku Connect relie Heroku à Force.com

Presque 4 ans avoir annoncé le rachat de Heroku , Salesforce finit par rapprocher les deux briques qui forment l’offre Paas du groupe : la plate-forme historique du groupe, Force.com, et Heroku.

Presque 4 ans avoir annoncé le rachat de Heroku, Salesforce finit par rapprocher les deux briques qui forment l’offre Paas du groupe :  la plate-forme historique du groupe, Force.com, et Heroku. A la clé, le lancement de Heroku Connect, un outil qui permet de synchroniser les données des deux plates-formes, qui jusqu’alors n’avaient que peu de compatibilité.

Pour mémoire, Heroku Connect a été annoncé lors de la conférence Dreamforce 2013, alors que la firme de Mark Benioff présentait également sa nouvelle plate-forme Salesforce1. Une plate-forme, dont un l'objectif premier est d’exposer plus facilement les services Salesforce par le biais d’une kyrielle d’API visant à favoriser le décloisonnement des applications, vers les terminaux mobiles, notamment.

Dans ce contexte, Heroku Connect devait ainsi faciliter la consommation des services Salesforce, par les développeurs utilisateurs d’Heroku. Même si au final, l’intégration entre les deux reste somme toute faible.

Techniquement, Heroku Connect vient créer une passerelle entre les couches de données des deux Paas. Historiquement, les deux plates-formes utilisent des technologies différentes. D’un côté, Force.com exploite des modèles propres à la plate-forme et aux services Salesforce, via notamment un langage propriétaire, baptisé Apex, tandis que Heroku a fait le pari des technologies ouvertes et permet le développement via des standards, comme PHP, Ruby, Node.JS, etc… « Chaque plate-forme a son propre usage, explique Heroku dans un  billet de blog annonçant le lancement. Force.com s’adresse aux applications d’entreprise et Heroku vise les applications en face du client développées avec des piles Open Source. »

Heroku Connect rompt ce schéma en proposant de synchroniser les deux mondes via Postgres. Le service «  permet à un développeur de répliquer sur PostgresSQL (la base de données utilisée par Heroku) des données en provenance de Database.com puis d’assurer la synchronisation en continue de ces données entre les deux étages de base de données. L’idée est de simplifier l’accès aux données contenues dans les applications Salesforce pour les développeurs Heroku, tout en éliminant la latence d’accès aux données », avait expliqué Adam Gross, le créateur de la technologie à la rédaction.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close