Sapphire 2014 : SAP marque encore son orientation cloud en y déclinant ses applications verticales

Tout à sa stratégie qui doit faire de lui un acteur centré sur le cloud computing, SAP profite de son événement annuel à Orlando, Sapphire Now, pour annoncer un programme visant à déployer sur le cloud une série d’applications métiers verticales.

Tout à sa stratégie visant  se transformer en un acteur centré sur le cloud computing, SAP profite de son événement annuel à Orlando, Sapphire Now, pour annoncer un programme visant à déployer dans le cloud une série d’applications métiers verticales.

Ce jeu d’applications a vocation à être développé par le vaste écosystème de partenaires SAP dans un contexte de co-production avec la base clients existante. Il s’agit de venir s’aligner en mode cloud sur la grosse vingtaine d’applications sectorielles développées en mode On premise au fil du temps par le numéro un mondial du progiciel. Pour atteindre cet objectif, SAP a mis en place une organisation dédiée au Cloud pour les Industries, qui est d’ores et déjà dirigée par un Français basé en Espagne, Simon Paris.

Les 3 premiers secteurs concernés : « la chimie, les services financiers et le sport », précise Jonathan Becher, directeur marketing du groupe. SAP investit de plus en plus le monde du sport tant pour des questions de marché que d’image. Jonathan Becher précise par exemple qu’il s’agit de développer une place de marché virtuelle où les détenteurs de billets de spectacles sportifs pourront s’échanger leurs sésames s'ils ne peuvent pas se rendre au match par exemple. Une manière d’optimiser le contrôle et le suivi des usages des billets pour les clubs qui en sont incapables aujourd’hui.

Plus généralement, il s’agit pour SAP, avec cet ensemble reposant sur un cœur HANA pour ce qui est des données, de répondre à des besoins récents et innovants, notamment liés à la numérisation de l’activité des entreprises. En matière d’environnement, l’ensemble sera particulièrement ouvert, puisque des options cloud public, cloud privé ou cloud hybride seront disponibles ainsi qu’un accès via HANA Enterprise Cloud, l’offre de services cloud propre à SAP.

A l’origine de ce nouvel effort de transformation de l’éditeur allemand, Bill Mc Dermott – désormais seul aux commandes depuis les Etats-Unis – a précisé sa stratégie en un mot : SAP doit simplifier le système d’information pour en assurer une valorisation optimale.

Par ailleurs, en marge de l’événement, Peter Graf, le premier directeur du développement durable de SAP, a annoncé dimanche soir qu’il quittait la société. Depuis sa prise de fonction en 2009, Graf avait contribué à développer les efforts de SAP en matière de développement durable, ce qui a notamment donné naissance au logiciel SAP Sustainability Performance Management (anciennement connu sous l’appellation Carbon Impact) et à une liste de logiciels et d’initiatives en matière de conseils, ainsi qu’à plusieurs produits visant à rendre les entreprises plus efficaces et donc à réduire leur impact sur l’environnement. Il sera remplacé par Daniel Schmid, qui était déjà impliqué sur cette problématique dans un rôle plus opérationnel.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close