Divalto se structure pour répondre aux besoins des grands comptes

Afin de répondre à l'intérêt des grands comptes pour son ERP haut de gamme Infinity, Divalto a annoncé la création d’une nouvelle division dédiée à cette cible.

Afin de répondre à l'intérêt des grands comptes pour son ERP haut de gamme Infinity, Divalto a annoncé la création d’une nouvelle division dédiée à cette cible. Un élargissement vers les grands comptes, les ETI et les grosses PME qui illustre la croissance de cet éditeur alsacien, dont la cible historique était le marché des PME.

Cette division dédiée aux « Comptes-clés » aura la lourde tâche de positionner la solution Infinity auprès d’entreprises de taille plus élevée et de recruter un réseau de partenaires aguerri à cette nouvelle cible. Car, souligne Jérôme Virey, directeur des opérations de Divalto dans un entretien avec la rédaction, « depuis 2011, date de la ré-écriture du socle technologique et du lancement d’Infinity, on a progressivement attaqué les comptes de plus grande ampleur. Créant alors une scission avec notre réseau de partenaires historiques : d’un côté ETI et PME, le cœur historique, de l’autre ETI et grands comptes. » Or, ce haut du panier « tire la croissance de Divalto depuis quelques années », ajoute-t-il encore.

Il faut ajouter que l’offre Infinity a également bénéficié de nombreuses fonctions issues d’opérations de croissance externes menées par Divalto, faisant de la solution de Divalto une offre  à même d'intéresser des entreprises de grande taille. Ces rachats (comme Idylis dans le Saas et RBS Moby dans la mobilité) ont aussi permis de faire évoluer la solution sur les terres du cloud, de la mobilité et du collaboratif, notamment. « Et le réseau de partenaires doit aussi absorber tout cela. »

L’heure est donc à dimensionner le réseau de partenaires – rappelons que Divalto ne vend qu’en indirect – pour les grands comptes et à l’étoffer pour soutenir la montée en gamme de l’éditeur. Ce sera l'une des missions de cette nouvelle division, rappelle le directeur des opérations. Et la barre est fixe relativement haut : Divalto s’est donné deux ans (2016) pour tripler le nombre de partenaires de son réseau.

Divalto compte recruter des partenaires auprès des intégrateurs spécialisés dans les solutions de gestion, qui « ne souhaitent pas proposer une unique solution », ou encore les éditeurs de verticaux métiers, « qui pourraient voir en Infinity un socle technologie plus moderne », indique encore Jérôme Virey.

Recruté pour diriger cette division, Christophe Chetioui, plus de 30 ans d’expérience et spécialiste de la distribution et de l’intégration Divalto, devra mettre en musique la stratégie de l’éditeur auprès de ces grandes entreprises. Avec l'objectif de « faire évoluer l’image de la société auprès de cette cible et mettre en place des plans d’action pour augmenter sa visibilité », explique le directeur opérationnel. Il devra également nouer des liens entre les clients, les grands comptes et la R&D, ajoute-t-il, évoquant alors des projets de co-développements.

Co-développement ? Un peu à l’image de ce que met en place SAP ; éditeur en face duquel se dresse désormais Divalto, sur cette cible grandes entreprises. « Il est vrai que nous sommes de plus en plus confrontés à Infor, AX ou SAP », lance-t-il, évoquant d’ailleurs des scenarii possibles de « downsizing SAP » pour Infinity. Co-développement  que l’on retrouve d’ailleurs dans la dernière version d’Infinity (la 7.3 qui sera dévoilée lors du Salon ERP le 30 septembre prochain) : cette méthode collaborative de développement est  à la base du nouveau module WMS (Warehouse Management System) de l’ERP. 

 

Pour approfondir sur Applications transversales - PGI (ERP)

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close