Mobilité : IBM s’allie cette fois à Xamarin

Après avoir scellé un accord historique avec Apple pour le déploiement d’iOS en entreprises, Big Blue s’allie à Xamarin, un spécialiste du développement d’applications mobiles multi-plateformes.

Nouvelle avancée d’IBM sur le terrain de la mobilité en entreprise. Après avoir scellé un accord historique avec Apple autour du déploiement d’iOS en entreprises, Big Blue s’allie cette fois-ci à Xamarin, une société spécialisée dans le développements d’applications mobiles multi-plateformes.

Xamarin a été fondée par Miguel de Icaza, un développeur à l’origine du projet Mono, une implémentation Open Source du framework. NET, mise au point alors qu’il travaillait chez Novell. Suite au rachat de Novell par AttachMate, ce développeur avait créé Xamarin, avec pour ambition de positionner Mono sur le segment des outils de développement d’applications mobiles. La particularité de la technologie de Xamarin - et de sa solution Xamarin Platform - est de permettre de développer des applications mobiles natives pour iOS, Android et Windows, mais à partir d’une base unique de code C#. Les développeurs peuvent utiliser l’IDE de la société pour leurs applications, mais également celui de Microsoft, Visual Studio. Récemment, cette approche technique lui a permis de lever 54 millions de dollars supplémentaires auprès d’investisseurs américains.

Si le partenariat avec IBM s’inscrit en ligne droite de la stratégie d’expansion de Xamarin, Big Blue gagne quant à lui une porte d’entrée clé pour ses outils d’administration de la mobilité, de la gamme MobileFirst. Dans le cadre de leur alliance,IBM et Xamarin entendent relier les plate-formes de Xamarin en front-end pour le développement à la solution Worklight d’IBM en back-end. Cette dernière fait office de middleware dédiée à la mobilité et permet de se connecter aux systèmes et aux données de l’entreprise. Une façon de faciliter la conversion aux terminaux mobiles des processus existant de l'entreprise. Worklight permet par exemple de sécuriser, de connecter, d’intégrer et de gérer le cycle de vie d’ applications mobiles. Xamarin y trouve logiquement sa place. Cet accord se concrétise avec la mise à disposition d’un SDK Worklight pour Xamarin ainsi que d’un add-on Worklight pour Visual Studio et Xamarin Studio, permettant aux développeurs de relier leur IDE favori à la solution d’IBM.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close