IBM lance à son tour un programme de soutien aux startups Cloud

Big Blue rejoint Amazon, Google et Microsoft dans la chasse aux startups. Tout comme ses rivaux, IBM veut faire monter un maximum de startup dans son Cloud en leur offrant services et ressources.

IBM Global Entrepreneur Program for Cloud Startups, c’est le nom officiel d’un tout nouveau programme lancé par IBM. IBM, comme tous ses rivaux, cherche à attirer un maximum de jeunes pousses sur ses offres Cloud Computing, espérant ainsi décrocher les gros clients de demain. Microsoft a lancé son programme BizSpark dès 2008, et, depuis quelques mois, Google multiplie les initiatives dans le cadre de son initiative Startup Launch allant jusqu’à construire un incubateur à Londres. Enfin, Amazon Web Services fournit de multiples package d’aides aux créateurs d’entreprises dans le cadre de son programme AWS Activate.

L’objectif du programme IBM Global Entrepreneur est d’alimenter en startups les services cloud publics d’IBM : le Iaas de Softlayer et le tout nouveau Paas Bluemix.

Chaque programme a déjà ses champions. Ainsi, chez Amazon Web Services, on aime à rappeler que Airbnb ou Pinterest sont hébergés sur ses serveurs, tandis que IBM / Softlayer peut s’enorgueillir de supporter Whatapps, mais aussi le service de marketplace en marque blanche du français Mirakl. C’est elle qui supporte la place de marché de Fnac.com et ses 14 millions de produits. Adrien Nussenbaum, co-fondateur de Mirakl, explique son choix d’adosser sa startup à IBM : « Nos serveurs étaient chez un hébergeur français mais, lorsque nous sommes partis à la conquête du marché américain, la localisation des datacenters posaient problème. Nos équipes ont benchmarké divers services Cloud, dont Amazon Web Services, et c’est à ce moment que nous avons été approchés par IBM. Spontanément, une startup telle que nous n’aurait pas pensé se tourner vers IBM, mais, coïncidence, au moment où nous signons un contrat avec un distributeur australien, IBM ouvraient un datacenter là-bas ». 

Le créateur d’entreprise fait donc le choix du programme d’aides aux startups d’IBM et d’exploiter l’infrastructure Softlayer, d’autant que l’un de ses clients américains, un grand distributeur, lui interdit par contrat d’héberger ses données chez Amazon… Bien lui en a pris, puisque la puissance d’IBM aidant, Adrien Nussenbaum a pu approcher de nombreux clients grâce à ce soutient, et décrocher quelques contrats majeurs, comme celui de la marketplace du site Boulanger en France. En outre, la startup a accueille un salarié IBM venu en soutien, détaché chez Mirakl dans le cadre du programme IBM « Skill for Growth ».

Un avoir de 120 000 $ sur les services Cloud IBM, mais pas seulement

Les premiers avantages du Global Entrepreneur Program d’IBM, c’est l’accès au catalogue de pratiquement tous les produits IBM gratuitement pendant 3 ans. De plus, IBM offre une enveloppe de 120 000 $ maximum de services Cloud à consommer, à raison de 10 000 $ maximum par mois pendant 1 an (à comparer aux 60 000$ de services Azure offerts dans le programme Microsoft BizSpark Plus). Ce ne sont toutefois pas les seuls avantages apportés par ce programme d’aide, comme le souligne Antoine Jeanpierre, Directeur du développement de l’écosystème chez IBM : « Ce programme a deux grands piliers. D’une part un volet marketing et commercial et ce volet technique. Nous cherchons à favoriser au maximum les contacts entre les startups, nos clients et nos partenaires. Pour cela, nous les invitons sur les grands événements tels que IBM InterConnect à Las Vegas sur les technologies Cloud, ou IBM Insight sur le Big Data et l’analytique. En France, elles participent  aux Smartcamps, des événements qui ont distingués Mirakl en 2013 à Nantes et SecludIT à Lille cette année. » En outre, les startups peuvent s’appuyer sur l’aide des consultants d’IBM dans les 40 « Innovation Centers » que compte Big Blue dans le monde, dont 2 sont localisés en France. Antoine Jeanpierre souligne que, selon leurs besoins, elles peuvent y recourir un jour, une semaine ou un mois. Le but est bien évidemment pour IBM de les aider à développer ou porter leur infrastructure dans le Cloud IBM, que ce soit le service Iaas de Softlayer, ou le Paas IBM Bluemix. Atout de cette dernière, ses 75 composants Cloud actuellement disponibles. Même IBM Watson est accessible sur la plateforme Cloud d’IBM sous forme de 7 composants. De quoi fidéliser aux produits IBM les startups conquises dans le cadre de ce programme au-delà de la période de gratuité, pense-t-on à Armonk.

L’inscription au programme IBM Global Entrepreneur est possible pour toute startup de moins de 3 ans, ayant réalisé moins de 1 million de dollars ces 12 derniers mois, et qui n’est pas encore cliente des solutions Cloud d’IBM.

Pour approfondir sur Editeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close