Symantec ressuscite officiellement Veritas

L'activité stockage de Symantec, qui se séparera de l'activité sécurité dans le courant 2015, prendra officiellement le nom de Veritas. Une marque que Symantec avait pourtant méthodiquement éteinte.

En octobre dernier, Symantec a annoncé son intention de séparer ses activités sécurité et stockage  (officiellement gestion de l’information) en deux entités juridiques cotées séparément sur le marché New-Yorkais. À l’époque, Symantec avait indiqué que l’activité sécurité conserverait le nom Symantec mais avait affirmé ne pas encore avoir défini le nom  que porterait la seconde entité. Nous avions alors suggéré que la logique voudrait que cette activité retrouve le nom de Veritas, dont l’image de marque a conservé une certaine aura chez les exploitants de datacenter.

Veritas, une marque qui a conservé son aura

Symantec semble lui aussi s’être rendu à l’évidence. Plutôt que de créer une marque ex-nihilo, la firme va donc ressusciter la marque Veritas pour ses activités sauvegarde et stockage. Symantec n’a toutefois pas pu s’empêcher de concevoir un nouveau logo, satisfaisant sans doute ainsi l’hubris d’un de ses responsables marketing. 

Le nouveau logo VeritasLe nouveau logo Veritas

L’ancien logo blanc sur fond noir en police serif est ainsi remplacé par une police tout en rondeurs, censée évoquer un « Veritas transformé, entièrement concentré  sur sa mission d’aider les entreprises à tirer le meilleur parti de leur information ». Officiellement, « le design du nouveau logo a été influencé par les concepts d’ouverture et de technologies hétérogènes, requis pour tirer parti du pouvoir de l’information, des principes  qui sont au coeur de la stratégie du nouveau Veritas Technologies Corporation ».

Une activité dont la croissance doit s'accélérer

Plus sérieusement, Veritas devrait peser environ 2, 5 milliards de dollars de CA lors de sa création, soit environ 500 M$ de plus que lorsque Symantec a acquis l’ancien Veritas. Sauf qu’à l’époque, les activités de sauvegarde, aujourd'hui incorporées dans Veritas étaient intégrées à Symantec. Ce qui signifie dans la pratique que son acquisition par Symantec n’a guère profité à Veritas. Si l'activité sauvegarde est en croissance, du fait notamment du succès des appliances tout-en-un, le reste de l'activité fait largement figure de belle assoupie. Il va donc falloir réinjecter un peu d'énergie dans le nouveau Vertias

Pour l’instant, la division gestion de l’information de Symantec est dirigée par John Gannon, un ex d’HP ( de 1981 à 1998) et de Quantum ( de 1999 à 2005) qui a passé les neuf dernières années chez l’éditeur. Mais Gannon est aujourd'hui âgé de 68 ans et la question se pose de savoir s’il est aujourd’hui la bonne personne pour présider à la rennaissance d’un géant comme Veritas. On devrait en savoir plus dans les mois à venir.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close