Symantec se lance sur le terrain du DLP en mode Cloud

Symantec cherche à renforcer sa présence sur le terrain de la sécurité en mode Cloud en lançant DLP 14 et en s’associant à Box.

Afin de renforcer sa présence sur le terrain de la sécurité en mode Cloud, Symantec vient de lancer une nouvelle version de sa solution de prévention des fuites de données (DLP), embarquant des capacités de DLP en mode Cloud.

Symantec DLP 14 est immédiatement disponible et c’est la première solutin de DLP de l’éditeur couvrant les services Cloud et les applications SaaS. Symantec DLP 14 permet de procéder à des analyses de contenus et de définir des règles tant pour l’infrastructure locale que pour les services Cloud.

« Nous voulions mettre à niveau notre produit de DLP, qui est plutôt bien connu dans le monde du on-premise, pour le Cloud », explique Mario Espinoza, directeur produit sénior, protection de l’information, chez Symantec. « Les clients vivent aujourd’hui dans un monde hybride avec le on-premise et le Cloud. Et ils voulaient un produit de DLP capable de protéger leurs données dans les deux endroits ».

Symantec DLP 14 intègre DLP Cloud Storage, qui assure l’analyse et la découverte de contenus pour Box. DLP Cloud Storage permet aux entreprises du surveiller les comptes Box de leurs employés et de placer des marqueurs virtuels sur les fichiers contenant des données sensibles. De quoi rappeler l’offre de Vera, qui se distingue toutefois en supportant également Google Drive, OneDrive, et Dropbox.

Espinoza assure que Symantec a travaillé étroitement avec Box pour s’assurer que DLP 14 réponde aux besoins des entreprises quant à une visibilité plus grande sur les services Cloud tels que Box.

« Nous avons une relation très très forte avec Box. Ils ont en fait modifié leurs API afin que nous puissions scanner à la recherche de données d’entreprises. Mais nous travaillons déjà à étendre DLP Cloud Storage à d’autres fournisseurs de services de stockage Cloud ». Une évidence : on imagine mal Symantec se contenter là de miser sur Box. D’autant plus que Dropbox propose aussi des API permettant d’interfacer ses services avec des solutions de DLP. En commençant par supporter Box, Symantec ne fait in fine que souligner l’ampleur de la concurrence qui l’oppose actuellement à Dropbox sur le marché des entreprises.

Pour Dropbox et Google Drive, DLP 14 offre une surveillance à minima des activités des utilisateurs en s’appuyant sur un agent résidant à déployer sur les postes de travail Windows et OS X. Mais l’absence de support des terminaux mobiles laisse là une brèche grande ouverte.

Mais Symantec DLP 14 s’intègre également à Office 365 et permet aux entreprises d’appliquer des règles au service Cloud de Microsoft. La solution de DLP peut également être exploitée pour protéger les données de déploiements Office 365 sur AWS, Rackspace, et bien sûr Azure. Espinoza explique que l’entreprise travaille aussi à étendre les capacités de DLP 14 à d’autres services de messagerie en mode SaaS.

Symantec DLP 14 est par ailleurs livré avec une console dotée d’une nouvelle interface utilisateur conçue pour simplifier la tâche des administrateurs pour le suivi des actifs informationnels, des terminaux mobiles, et des services et applications Cloud. Symantec propose à la vente des versions Cloud et locale de sa solution.

Avec nos confrères de SearchCloudSecurity (groupe Techtarget).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close