Oracle : + 30% des revenus SaaS et PaaS

Les revenus issus du Cloud d'Oracle progressent à grand pas, mais les analystes s’accordent à dire que l'éditeur doit encore progresser pour que son SaaS et son PaaS deviennent une véritable source financière.

Lors de la publication de ses résultats, Oracle a justifié l’absence de croissance de ses revenus en pointant du doigt un dollar plus fort, tout en saluant une hausse record de ses ventes Cloud.

La firme de Redwood Shores a publié un chiffre d’affaires de 9,3 milliards de dollars sur les trois précédents mois de son exercice, contre 9,6 milliards de dollars au dernier trimestre. Pour Oracle, ces chiffres auraient pu bénéficié d’une croissance plus élevée, si le taux du dollar était resté constant. Comme au second trimestre, Oracle a mis en avant la croissance de ses activités hors site, avec des revenus de ses logiciels et du Cloud comptant pour 7,2 milliards de dollars des résultats totaux. En hausse de 1%, mais selon l’éditeur, la progression aurait pu atteindre 7% si le taux de change du dollar avait été favorable.

Oracle Cloud

En matière de Cloud, les revenus associés à son SaaS et à son PaaS ont progressé de 30% sur la période, à 372 millions de dollars.

Mark Hurd, le Pdg d’Oracle, soutient avoir sécurisé presque 200 millions de dollars en nouveaux contrats SaaS et PaaS au troisième trimestre sur une base annuelle. Cela représente selon lui 800 nouveaux clients Saas. 

« Au quatrième trimestre, nous comptons vendre plus de 300 millions de dollars de nouvelles offres SaaS et PaaS sur un rythme annuel », explique-t-il. Cela correspond à 50 millions de dollars de plus que les précédentes prévisions du groupe.

« Cela signifie que nous avons une vraie chance de vendre davantage de nouvelles offres SaaS et PaaS le prochain trimestre que tous les autres fournisseurs de services Cloud », soutient Mark Hurd. « Je pense que notre hyper-croissance dans le Cloud est une surprise pour de nombreuses personnes ».

Pour Larry Ellison, président et CTO d’Oracle, ces résultats montrent que le groupe est en bonne voie pour atteindre son objectif de 1 milliard de dollars de nouvelles activités SaaS et PaaS en 2015.

« Salesforce.com a aussi annoncé s’attendre à atteindre le milliard de dollars en nouvelles ventes SaaS et PaaS cette année. Cela va donc être serré dans le Cloud cette année, entre nous et eux. Restez donc à l’écoute, » égratigne-t-il dans la foulée ses concurrents directs.

Ellison s’en prend à ses concurrents, dont SAP

Larry Ellison affirme que les précédentes estimations sur les performances d’Oracle en matière de Cloud par rapport à celles de Salesforce ont été trop conformistes.

Nous ne voyons jamais SAP sur ce créneau de l’ERP Cloud

Mark Hurd, PDG d'Oracle

« Notre activité Cloud progresse bien plus rapidement que je ne l’avais espéré. Nos commandes progressent désormais de 100%, j’aimerais donc revoir à la hausse mes prévisions », a-t-il ajouté. « Je crois désormais qu’Oracle vendra plus de SaaS et de PaaS que Salesforce.com cette année. »

Mark Hurd a également profité de l’occasion, comme Larry Ellison, pour gifler les autres concurrents du groupe dans le monde ERP, que sont SAP et Workday.

« Notre base installée d’ERP SaaS est plusieurs fois plus importante que celle de Workday. Moins de 25% de notre vente ERP SaaS sont issues de nos clients ERP sur site, ce qui veut donc dire que 75% sont des nouveaux clients », affirme Mark Hurd. « Je souhaiterais vous donner des chiffres pour SAP, mais vous ne les voyons jamais sur ce créneau de l’ERP dans le Cloud. »

Le Cloud, des revenus encore secondaires

La question est : à quel rythme les revenus Cloud vont remplacer ceux de ses licences

Angela Eager, TechMarketView

Malgré ces fanfaronnades, Angela Eager, directrice de recherche chez TechMarketView, soutient que le groupe a encore un long chemin à parcourir avant que le Cloud ne représente la source principale des revenus du groupe.

« Retirez le rentre-dedans d’Oracle et les résultats du groupe montrent une progression continue de son Cloud avec des revenus SaaS /  PaaS combinés de 29% d’une année sur l’autre, mais souvenez-vous qu’il part de loin », rappelle-t-elle.

« Oracle doit encore avancer pour que le Cloud devienne une source de revenus clé - 527 millions de dollars pour 9,3 milliards de dollars de revenus totaux au troisième trimestre, ce qui est étal d’une année sur l’autre », explique-t-elle. « La question est désormais de savoir à quel rythme les revenus du Cloud vont remplacer ceux des licences. »

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close