Rawpixel.com - stock.adobe.com

Windows 10 se dote d'un mode " S "

L'éditeur devrait mettre un terme à cette édition bridée de son système d'exploitation client pour en proposer les fonctionnalités à toutes les éditions de Windows 10.

Lorsque Microsoft a annoncé Windows 10 S l’an passé, il a été accueilli avec une certaine perplexité. Windows 10 S limite en effet le choix d’applications aux seules présentent dans le magasin applicatif de l’éditeur. L’idée est de fournir une expérience plus sûre et plus maîtrisée de Windows 10. Ainsi, Windows 10 S offre des contrôles plus stricts sur les postes de travail, tout en permettant d’accéder à des applications virtualisées.

Windows 10 S n’était qu’un produit OEM, disponible uniquement sur des machines où il était pré-installé. Mais selon Paul Thurrott, c’est fini : Winodws 10 S va cesser d’être un produit à part entière et Windows 10 va pouvoir être déployé avec des modes « S » sur un large éventail de produits. Le changement devrait survenir le 2 avril. Et dans le cadre de celui-ci, Microsoft facturera 49 $ pour le passage d’un Windows Pro S à Windows 10 Pro. Les clients du secteur de l’éduction et les particuliers pourront passer à l’édition personnelle de Windows 10 gratuitement.

Selon Paul Thurrot, 60 % des acquéreurs d’une machine équipée de Windows 10 S passent à une version débridée du système d’exploitation sous 24h. Mais 83 % de ceux qui ne sautent pas le pas durant la première semaine restent avec Windows 10 S.

Étonnamment, Microsoft indique que les applications de protection du poste de travail seront supportées en mode S. Mais il ne précise pas s’il s’agit uniquement de Defender ou si cela vaut aussi pour les suites d’éditeurs tiers. Jusqu’ici, toutefois, Microsoft estimait que Windows 10 S était suffisamment maîtrisé et contrôler pour que Defender suffise.

L’approche de l’éditeur avec le mode S pourrait en tout cas constituer une étape de plus dans sa stratégie visant à faire de Windows une simple commodité : cette version bridée du système d’exploitation supporte l’automatisation de la construction d’images, de leur déploiement, de la maintenance et de l’administration. C’est un peu comme si le Cloud descendait sur bon nombre de postes de travail un peu partout.  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close