Sergey Nivens - Fotolia

AWS : vers une plateforme de développement Low-code

AWS a créé un environnement de développement dit Low-code pour aider les utilisateurs métiers à créer des applications. Une façon de s’attirer de nouveaux clients sur sa plateforme.

Ouvrir son écosystème Cloud à d’autres profils. Amazon Web Services aurait conçu un projet de développement dit Low-code  qui permettrait aux non programmeurs de créer des applications fonctionnant sur sa plateforme. Un projet qui pourrait bien être perçu comme une offensive en direction de Microsoft et d’Azure.

Nos confrères américains de SearchCloudApplications (groupe TechTarget, propriétaire du MagIT) ont pu confirmer, par l'intermédiaire de deux personnes proches du dossier qui ont souhaité conserver leur anonymat, certaines informations selon lesquelles Adam Bosworth, vice-président du logiciel chez AWS, dirigera cette plateforme de développement. Celui-ci est un vétéran de Microsoft qui a travaillé sur la base de données Access, connue notamment pour sa facilité d'utilisation. Selon ces sources, les travaux sur cette plateforme Low-code ont démarré depuis l'été dernier, au moins.

La stratégie d'AWS est de s'attirer un éventail très large de développeurs - des professionnels qui codent from scratch – la cible historique d’AWS -, ou qui préfèrent les environnements de développement intégrés (IDE) jusqu’aux développeurs non professionnels. Cette stratégie est déjà menée par le groupe : la société a déjà présenté une série d’outils dédiés aux métiers, à l’image de QuickSight pour créer des visualisations et pouvoir les analyser et SageMaker pour intégrer des fonctions de Machine Learning aux applications. Pour l’heure, AWS n’a pas souhaité commenter l’arrivée d’une éventuelle plateforme Low-code.

Mais selon, certains experts, AWS doit aujourd’hui répondre à la demande du Low-code  en raison de du potentiel que cela lui offre : celui de s’ouvrir à beaucoup plus d'utilisateurs, capables de développer des applications pour sa plateforme, soutiennent-ils.

« Ce marché des développeurs Low-code  est 15 à 20 fois plus grand que celui des développeurs traditionnels », déclare Holger Mueller, analyste chez Constellation Research. « Avec le nombre de personnes sachant développer des applications et avec la facilité des déploiements apportés par le Cloud, AWS doit proposer une solution pour tous les types de développeurs. »

Le besoin de plateformes Low-code est encore plus grand aujourd'hui avec le Cloud, explique Tod Nielsen, PDG de FinancialForce et ancien collègue de Bosworth chez Microsoft. Ils ont tous deux co-fondé Crossgain.

« Auparavant, tout résidait sur votre LAN ou votre environnement client-serveur, et c'était confiné. Donc, vous aviez des produits comme Access et Paradox par exemple », poursuit Tod Nielsen. « Mais personne n'a jusqu’alors été capable de livrer ce genre de valeur dans le Cloud. »

Une approche à-la-Microsoft

Pour rester compétitif, AWS s’est inspiré de Microsoft dans sa relation aux développeurs. Très tôt, Microsoft a pris en charge les langages de programmation de base, tels que C++ et Java, puis les plateformes d'infrastructure, tant sur site que dans le Cloud, ajoute-t-il. Avec AWS Cloud9 IDE, dévoilé lors de la conférence Re: Invent, le fournisseur souhaite avoir une démarche identique à Visual Basic,  dans le Cloud, mais cela n'intéresse qu'un faible pourcentage de personnes.

« Je ne serais pas surpris si, en plus de tout ce qu'AWS prépare (comme la plateforme Low-code, NDLR), il devait sortir une sorte d'application centrée sur les métiers, car c'est ce qui leur manque à leur portefeuille aujourd'hui », lance-t-il.

C'est parce qu'AWS manque de l'ubiquité d’une suite comme Microsoft Office, commente à son tour John Rymer, analyste chez Forrester Research. « Si vous avez Office, Microsoft peut y ajouter PowerApps et Flow.  Ce sont des outils gratuits pour créer des workflows. Il s'agit d'une extension de l'expertise déjà en place et surtout des investissements déjà consentis ».

L'offre Low-code de Microsoft, PowerApps, permet aux utilisateurs de créer rapidement et facilement des applications sans écrire de code mais en utilisant des données et en se connectant aux services déjà existants au sein de leur entreprise. De son côté,  l'outil Flow crée et automatise des workflows entre applications et services sans avoir besoin de développeurs. Enfin, Microsoft propose également IoT Central. Il s’agit d’un environnement de développement à Low-code pour créer des applications IoT via de simples glisser-déposer.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close