IBM

IBM muscle ses bébés mainframes

Presque neuf mois après le lancement du z14, le fer de lance de son offre mainframe, le constructeur américain a dévoilé hier deux systèmes plus modestes conçus respectivement pour faire tourner des workload z/OS et Linux. Le z14 SR1 et le LinuxOne "RockHopper II" sont les deux nouveaux modèles d'entrée de gamme de l'offre de grands systèmes d'IBM.

Fidèle à son habitude, IBM a levé le voile hier sur deux versions « d’entrée de gamme » de sa famille de mainframes z14 en annonçant la disponibilité du grand système z/OS z14 SR1 et de sa variante 100 % Linux, le « LinuxONE RockHopper II ».

Ces deux « bébés » mainframes, sont des déclinaisons mono-rack des grands systèmes z14 et LinuxONE Emperor II annoncés à l’été 2017. Ils succèdent respectivement aux modèles z13s et LinuxONE RockHopper, lancés en 2016 et 2015.

Les deux machines s’appuient techniquement sur la même plate-forme matérielle, mais le microcode de la première est conçu pour accueillir z/OS et l’éconsystème logiciel historique d’IBM, tandis que celui de la seconde ne permet de faire fonctionner que des workloads natifs sous Linux.

Les deux serveurs peuvent accueillir un maximum de 4 processeurs multicœurs z14 cadencés à 4,5 GHz (ou PU en langage Big Blue) pour un maximum de 30 cœurs (ou CP) caractérisables (c’est-à-dire affectables aux rôles de CP, IFL ou ZIIP). C’est 10 CP de plus que les précédentes générations de machines.

Selon Big Blue, la performance de ses nouveaux systèmes serait un peu plus de 10 % meilleure que celle des machines de génération antérieure. Mais certaines applications spécifiques pourraient bénéficier de gains importants. Par exemple, la fonction CPACF (Central Processor Assist for Cryptographic Function) du z14 ZR1 délivre une performance en chiffrement/déchiffrement près de six fois supérieure à celle du z13s.

Autre progrès, la quantité de mémoire vive maximale sur les « petits » mainframe d’IBM est désormais de 8 To, contre 4 To pour les machines de génération antérieure.

Selon IBM, la performance maximale de ses nouveaux bébés mainframes est d’un peu plus de 8000 MIPS contre environ 7100 MIPS (index PCI) pour leurs prédécesseurs. À titre de comparaison, les configurations bi-rack z14 les plus musclées peuvent produire plus de 140 000 MIPS.

Le z14 SR1 vise à répondre aux besoins des petits environnements mainframe, tandis que le LinuxONE RockHopper II est positionné comme une machine de consolidation pour les environnements Linux. Big Blue indique par exemple qu’un unique LinuxOne RockHopper II peut faire fonctionner 240 instances simultanées de MongoDB pour un traitement quotidien de plus de 58 millions de transactions par jour. La machine serait aussi à même de faire tourner en parallèle jusqu’à 330 000 conteneurs Docker.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close