HPE conserve la tête du marché européen des serveurs devant des concurrents en forte croissance

HPE a largement conservé sa couronne de numéro un européen des serveurs au premier trimestre 2018 et a même réussi à conforter sa part de marché. Mais le constructeur a connu une croissance plus faible que tous ses grands concurrents qui grignotent peu à peu du terrain sur la firme dirigée par Antonio Neri.

Selon IDC, le marché des serveurs dans la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique a bondi de 35 % au premier trimestre 2018 par rapport au premier trimestre 2017, un chiffre à comparer aux 38,6 % de croissance enregistrés au niveau mondial.

En un an, les ventes de serveurs en unités dans la zone EMEA n’ont toutefois progressé que de 2 % contre 20,7 % au niveau mondial.

Comme le confirme IDC, le bond des ventes en revenus est largement lié à l’évolution de la parité entre l’euro et le dollar (IDC produit ses statistiques en dollars) et à la pénurie de mémoire flash et de mémoire vive, qui continuent à doper artificiellement le prix des serveurs. 

Un autre motif d’inflation est l’adoption croissante des formats de serveurs denses de type 2U/4noeuds, typiquement utilisés pour la mise en œuvre d’architectures hyperconvergées. Les ventes en valeur de ces machines ont ainsi augmenté de 107,3 % par rapport à l’année précédente.  

HPE reste en tête en Europe, mais Dell se rapproche

Du côté des fournisseurs, HPE conserve clairement la tête avec 32,1 % des ventes en revenus (1,24 Md$), mais Dell continue de gagner du terrain. Alors que les ventes d’HPE ont progressé de 37 % sur un an, celles de Dell ont bondi de 57 % pour atteindre 886 M$. 

Lenovo opère quant à lui un redressement spectaculaire avec des ventes en hausse de 70,4 % à 312,5 M$. Cisco n’est pas en reste avec des ventes en hausse de 40,5 % à 278,9 M$, mais il repasse derrière Lenovo dans le classement européen des ventes de serveurs d’IDC.

Fournisseur CA
T1 2017
PDM CA
T1 2018
PDM Evolution
HPE 907.0 32 % 1,242.2 32 % 37 %
Dell EMC 564.4 20 % 886.6 23 % 57 %
ODM Direct 373.7 13 % 378.3 10 % 1 %
Lenovo 183.4 6 % 312.5 8 % 70 %
Cisco 198.5 7 % 278.9 7 % 41 %
Others 636.5 22 % 766.8 20 % 21 %
Total 2,864.0 100 % 3,865.7 100 % 35 %

Le marché des serveurs dans la zone EMEA (source : IDC)

Les ventes des fournisseurs en marque blanche (ODM) n’ont progressé que de 1,4 % sur le trimestre, mais leur croissance devrait s’accélérer vers la fin 2018 et en 2019 avec le lancement de nouveaux datacenters par Apple, AWS et Google.

Le Royaume-Uni passe devant l’Allemagne

Selon IDC, les ventes au Royaume-Uni et aux Pays-Bas ont tiré le marché. De l’autre côté de la Manche, les livraisons de serveurs ont atteint 733 M$ soit une hausse de 65,3 % des ventes. Le Royaume-Uni est désormais le premier marché européen des serveurs devant l’Allemagne. 

Aux Pays-Bas, les ventes ont quant à elles progressé de 120,2 % pour atteindre 322 M$, une croissance notamment dopée par les investissements des acteurs hyperscale. La Suisse s’est aussi démarquée au cours du trimestre avec un bond de 64,4 % des ventes de serveurs (largement du fait de ventes solides de grands systèmes IBM). En Europe de l’Ouest, seule la Finlande a connu un recul des ventes. 

En Europe centrale et de l’Est, les ventes ont progressé de 24,3 % sur un an pour atteindre 302,2 M$, tandis que dans la zone Moyen-Orient/Afrique, les ventes augmentaient de 31,9 % à 386,09 M$ (notamment du fait des bonnes performances de la Turquie et de l’Arabie Saoudite).

Pour approfondir sur x86

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close