Kurhan - stock.adobe.com

Le marché européen des serveurs a poursuivi sa progression au second trimestre 2018

Selon les données publiées par IDC, le marché des serveurs dans la zone EMEA a progressé de 28,9 % en dollars et de 18,7% en euros au second trimestre 2018. Les ventes sont notamment soutenues par l'intérêt des entreprises pour les serveurs multinoeuds, massivement utilisés dans les déploiements hyperconvergés.

Selon International Data Corporation (IDC), le marché des serveurs dans la région Europe, Moyen-Orient, Afrique a bondi de 28,9 % sur un an au cours du second trimestre 2018.

Les derniers chiffres du cabinet d’analystes révèlent que les entreprises, fournisseurs de services et opérateurs cloud ont investi près de 4,09 Md $ dans l’achat de nouveaux serveurs au cours du deuxième trimestre calendaire 2018, contre 3,17 Md $ au cours de la même période en 2017. En euros, la progression est toutefois moindre, puisque selon IDC, les ventes n’ont progressé que de 18,7 % pour s’établir à 3,4 Md €.

 Si les ventes de serveurs rack traditionnels n’ont progressé que de 29 %, celles des serveurs multinoeuds ont bondi de 251,4 % sur un an, tirées par l’adoption croissante des architectures hyperconvergées. La croissance des ventes en revenus des serveurs multinoeuds est dopée par le fait que ces machines sont de plus en plus vendues dans des configurations 100 % Flash et par l’utilisation de plus en plus fréquente de configurations musclées, riches en mémoire, pour l’hébergement d’applications critiques.

Les ventes de serveurs multinoeuds en forte progression

Selon IDC, la croissance des serveurs multinoeuds a été particulièrement marquante au Royaume-Uni, en Allemagne ou aux Pays-Bas, un constat logique, puisque de l’aveu général, ces pays ne sont venus que tardivement à l’hyperconvergence. Enfin, IDC souligne la progression de 87,3 % des ventes de configurations multinoeuds sur mesure (destinées en particulier aux hébergeurs et opérateurs cloud) ainsi que la bonne santé des ventes de grands serveurs, dont les ventes en unités ont progressé de 48,6 % sur un an, du fait notamment de la bonne santé des marchés allemands, danois, français et italiens.

Notons que si IDC souligne un ralentissement des déploiements des grands acteurs hyperscale en Europe, le cabinet d’analystes note une exception : La France. « La France est une exception majeure avec l’ouverture par AWS et Microsoft de nouveaux datacenters autour de Paris et à Marseille » explique ainsi IDC.

 Le marché européen des serveurs au 2nd trimestre 2018

Constructeur Revenus T2-2017 Parts de marché Revenus T2-2018 Parts de marché Évolution sur un an
HPE 1 031,5 32,5 % 1 162,6 28,4 % 12,7 %
Dell EMC 599,9 18,9 % 916,3 22,4 % 52,7 %
ODM Direct 381,5 12,0 % 442,8 10,8 % 16,1 %
IBM 195,9 6,2 % 387,3 9,5 % 97,7 %
Lenovo 226,8 7,1 % 330,2 8,1 % 45,6 %
Autres 739,0 23,3 % 853,1 20,8 % 15,4 %
Total 3 174,5 100,0 % 4 092,3 100,0 % 28,9 %

Source : IDC Quarterly Server Tracker, 2e trimestre 2018 (revenus en M$)

 

Pour approfondir sur x86

- ANNONCES GOOGLE

Close