Jaguar Network acquiert EDX Network pour accélérer son développement en région Auvergne Rhône-Alpes

L'opérateur français Jaguar Network poursuit sa croissance en mettant la main sur EDX Network, un spécialiste lyonnais des infrastructures réseaux et télécoms. Le rachat s'inscrit dans une stratégie plus globale de développement à l'échelle nationale pour le fournisseur d'origine marseillaise, qui vise un CA de 100 M€ à l'horizon 2021.

Jaguar Network a annoncé hier le rachat de l’intégrateur lyonnais EDX Network, un spécialiste de l’intégration réseau basé à Lyon afin d’accélérer son développement dans la région.

L’acquisition d’EDX intervient après l'acquisition de près de 40% du capital de l’opérateur de datacenter DCforData par Jaguar en octobre dernier. DCforData est également basé dans la région Auvergne Rhône-Alpes (à Limonest, au Nord de Lyon) où il opère un datacenter hérité de la société d'autoroutes Paris-Rhin-Rhône. DCfor Data est actuellement en train de finaliser la construction d'un nouveau datacenter de 4000m2 au coeur du 8e arrondissement de Lyon. L’investissement dans l'exploitant de datacenter s’inscrit dans une stratégie plus générale de développement de Jaguar sur le territoire français.

Fondé à Marseille en 2001, le fournisseur s’est initialement développé autour de son cœur de métier initial d’opérateur d’infrastructures réseau avant de se lancer dans la construction de son propre datacenter à Marseille où il délivre des services d’hébergement et d’intégration cloud pour les grandes entreprises et les fournisseurs de services télécoms. Jaguar Network a notamment développé un savoir-faire original en matière d’ingénierie cloud avec une offre baptisée Atlas visant à faciliter et à automatiser la mise en œuvre d’architectures multicloud pour les grandes entreprises. C’est ce savoir-faire que la firme entend mettre en avant à l’échelle nationale et étendant son empreinte géographique.

Jaguar Network veut étendre sa présence sur le territoire

L’investissement dans DCforData devrait lui permettre de faire progresser son activité auprès des entreprises de la région Auvergne Rhône-Alpes mais aussi d’offrir de nouvelles solutions de repli à ses grands clients parisiens et marseillais. Il n’est sans doute qu’une première étape avant d’autres opérations de croissance visant à étendre l’empreinte nationale de l’opérateur. « Nous réalisons aujourd’hui un chiffre d’affaires de 50 M$ et nous avons besoin d’atteindre une taille critique pour compter sur notre marché », explique ainsi Kevin Polizzi, le fondateur de Jaguar Network au MagIT.

« Nous sommes dans un business de confiance, qui nécessite d’avoir une relation de proximité avec les clients et requiert des infrastructures dimensionnées et sécurisées qui créent de la confiance », ajoute-t-il. « La croissance de Jaguar Network passe par un développement géographique plus large. Nous avons perfectionné notre outil de production pendant près de 10 ans. Aujourd’hui, l’enjeu est de le montrer au marché à l’échelle nationale ».
 
La présence au capital de DCforData et le rachat d’EDX Network répondent à cet objectif pour accélérer le développement de Jaguar hors de ses marchés traditionnels parisiens et marseillais. Comme l’explique Kevin Polizzi, le nouveau datacenter lyonnais de DCforData est conçu à la fois pour héberger les infrastructures de grands clients régionaux et pour servir de site de secours pour des productions critiques actuellement hébergées en région parisienne.  

EDX Network : une soixantaine de clients en région Auvergne Rhône-Alpes

De taille encore modeste, EDX Network a été fondé par Vincent Pages, l’ancien responsable technique de Rezopole, la structure qui gère les grands points d’échange Internet de la région Rhône-Alpes (LyonIX à Lyon, GrenobleIX à Grenoble, SaintetIX à Saint-Étienne, ADN-IX pour l’Ardèche et la Drôme et plus récemment NicIX pour les Alpes-Maritimes).

EDX Network compte près d’une soixantaine de clients et a déjà noué des relations de proximité avec Jaguar Network. L’opérateur dispose de POP (point of presence) dans les principales villes de l’axe transalpin (Lyon, Grenoble, Modane, Saint-Jean-de-Maurienne) tout en étant présent dans les principales structures d’hébergement lyonnaises (DCforData à Limonest, IN2P3/CNRS à Villeurbanne et NetCenter SFR à Vénissieux).

Comme Jaguar Network, son réseau est aussi interconnecté avec les principaux points d’échange européens. Les deux entreprises ont déjà collaboré sur de multiples projets et la fusion devrait de ce fait se faire sans difficulté, explique Kevin Polizzi.
L’intégration des deux structures devrait accélérer la stratégie SD-WAN de Jaguar, ainsi que ses ambitions en matière de fourniture d’infrastructures de cloud et de technologies multicloud aux grandes entreprises. L’un des produits clés que Jaguar Network entend développer est son offre d’orchestration multicloud baptisée Atlas, qui lui permet d’offrir des services managés en matière de gestion multicloud pour ses clients. La firme veut aussi accélérer son développement dans le secteur de l’IoT où elle a récemment effectué un rachat.

Jaguar emploie aujourd’hui près de 160 salariés et vise un CA de l’ordre de 100 M€ à l’horizon 2021.
 
 
 
 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close