ra2 studio - stock.adobe.com

Sécurité : l’application mobile de Box doit encore rassurer

Box a fait des progrès avec ses applications mobiles, mais les organisations restent préoccupées par le partage de fichiers sur mobile et font état de lacunes de fonctionnalités à combler.

L'application mobile de Box n’est pas sans générer quelques défis. Et cela commence par la capacité à assurer la sécurité sur les terminaux, assortie d’un manque de parité fonctionnelle avec ce que le service offre sur un poste de travail conventionnel.

Box n'a pas annoncé de nouvelles fonctionnalités pour ses applications mobiles iOS ou Android cette année. Mais les clients du service n’en réclament pas moins, comme certains ont pu l’évoquer lors de la dernière édition de la conférence utilisateurs du service, BoxWorks.

Les utilisateurs finaux veulent ainsi faire plus que simplement regarder les fichiers sur leurs terminaux mobiles, relève Alan Lepofsky, vice-président et analyste principal chez Constellation Research : « ils veulent pouvoir interagir, éditer et même créer de nouveaux contenus directement à partir de leurs téléphones, ou tablettes. Et dans de nombreux cas, cette création mobile peut même être meilleure que sur un environnement de bureau ».

Bob Flynn, responsable du support des technologies cloud de l’université de l’Indiana, indique avoir trouvé des moyens pour créer en mobilité avec l’application de Box. Les employés de l'université utilisent ainsi l’application Capture, lancée par le service en 2015, pour cataloguer les dommages dans les dortoirs en fin d'année scolaire et les enregistrer dans un format structuré afin de raccourcir le processus d'audit. Dans le centre sportif, les entraîneurs voyagent aux côtés des nageurs avec un iPad et partagent des séquences vidéo pour discuter des performances des élèves. « C'est le genre de choses pour lesquelles nous n'avons jamais imaginé que Box serait utilisé, mais nos employés disent : ‘nous pouvons le faire’ », indique Bob Flynn.

Obstacles au partage de fichiers sécurisé

Pour d'autres organisations, l'application mobile Box présente quelques obstacles. Credit Karma, une société californienne de services aux consommateurs, a déployé Box pour une partie de ses effectifs qui nécessitait une sécurité accrue autour du partage de fichiers. Mais seule une petite partie de ce groupe utilise l'application mobile, explique Brian Emord, directeur de l'ingénierie du poste client de l'entreprise : « l'équipe de sécurité s'inquiète de fuites de données potentielles, et du fait qu'il est plus facile de perdre un terminal mobile qu’un ordinateur portable ».

Il reconnaît toutefois que Box affiche de nombreux efforts pour offrir un niveau de protection plus élevé sur les terminaux. Les administrateurs peuvent ainsi configurer des politiques pour limiter l'accès aux fichiers à certains appareils, et suivre l’activité des utilisateurs, par exemple.

Chez Berry Appleman and Leiden LLP, un cabinet d'avocats de San Francisco, Diego Casillas, chef de produit, est également préoccupé par le niveau de sécurité que le partage de fichiers via une application mobile peut offrir, en particulier parce que ses utilisateurs finaux gèrent des données personnelles, notamment pour le traitement des dossiers d'immigration : « si nous envoyons des documents contenant des informations [sensibles] de manière peu sûre, vous pouvez imaginer les risques ». Ce qui ne l’empêche toutefois pas de mesurer l’utilité potentielle de l’application mobile de Box.

L’absence d’annonces autour de cette application, cette année, tient peut-être à un besoin accru d’'évaluations en profondeur pour maintenir un niveau de sécurité plus élevé. Si Box venait à sortir une version de son application mobile susceptible de compromettre l'intégrité des données, ce serait un coup dur pour sa réputation, estime ainsi David Kuei, administrateur chez Xperi, un fabricant de semi-conducteurs basé à San Jose : « une seule brèche et c'est fini ; personne ne vous fait plus confiance ».

Des lacunes fonctionnelles

D'autres s'inquiètent d’incohérences fonctionnelles entre les applications mobiles de Box et ce que le service offre sur des postes de travail conventionnels.

Par exemple, les utilisateurs des applications mobiles de Box ne peuvent accéder à une note Box que via un lien externe, ou la trouvent manuellement dans Box, reconnaît Michael Acosta, le directeur de la gestion des produits mobiles chez Box : « si vous essayez de naviguer dans la hiérarchie sur un terminal mobile, vous n’obtenez pas la meilleure expérience utilisateur ».

Box prévoit d’étendre l’éventail fonctionnel de ses applications iOS et Android, notamment avec le support de Box Notes – en mode connecté comme déconnecté. Plus tard cette année, l’éditeur prévoit de redessiner l'interface de l'application iOS et l'expérience utilisateur pour la rapprocher de celles offertes sous Android. Toujours d’ici la fin de l’année, Box prévoit d'introduire des notifications push intelligentes à l'application iOS, qui restent aujourd’hui réservées à l'application Android.

Pour approfondir sur Applications mobiles

- ANNONCES GOOGLE

Close