Avec son projet Dimension, VMware veut étendre sa plate-forme de cloud hybride à la bordure

VMware a profité de sa conférence VMworld pour lever le voile sur l'un de ses projets de développement qui vise à étendre les capacités de VMware Cloud on AWS aux environnements informatiques de bordure. L'idée est d'offrir des capacités de cloud hybrides unifiées allant du cloud public à l'edge en passant par le datacenter.

Lors de sa conférence annuelle VMworld, VMware a présenté en avant-première une technologie conçue pour étendre les capacités de VMware Cloud sur AWS aux environnements sur site, spécifiquement aux équipements informatiques de bordure des entreprises (usines, magasins, sites distants, etc.).

Baptisée « Projet Dimension », la technologie promet de lier plus étroitement les environnements en nuage et sur site et d’étendre ces services en nuage à une variété de périphériques et d’emplacements.

Kit Colbert, vice-président et directeur technique de la division Cloud Computing de VMware, a accepté de répondre aux questions de nos confrères de SearchDatacenter.com (TechTarget) pour présenter le Projet Dimension et son rôle dans la stratégie hybride de l’éditeur. 

Le MagIT / TechTarget  : Qu’est-ce que Dimension et comment affecte-t-il les autres éléments de votre plate-forme de cloud hybride ?

Kit Colbert : Nous sommes partis de ce que nous avons fait avec VMware Cloud sur AWS et nous appliquons ce même modèle aux infrastructures sur site. Aujourd’hui, VMC sur AWS fonctionne dans un centre de données AWS et VMware dispose d’un plan de contrôle qui utilise une API pour provisionner directement le matériel.

Nous installons le logiciel sur le matériel d’AWS, nous le patchons, le mettons à niveau et le surveillons en cas de problème. Le projet Dimension a pour but d’appliquer ce plan de contrôle cloud hybride aux datacenters et aux équipements en périphérie des entreprises. Le même code peut ainsi fonctionner sur des SDDC [centres de données définis par logiciel] dans le nuage et dans des SDDC « on premises ». 

Kit Colbert, vice-président
et CTO plates-formes Cloud
de VMware

La question est de savoir comment nous pouvons amener les datacenters de bordure dans l’ère des nuages. Comment faire en sorte que ces emplacements de bordure ressemblent à une région du cloud comme une autre ? [Avec le cloud], vous avez accès à des centres de données géants et il suffit d’un appel API pour y déployer et y gérer des charges de travail.

Vous ne pouvez pas le faire à la périphérie aujourd’hui parce que les infrastructures à la périphérie ne sont pas aisément accessibles ou administrables. Il est difficile d’essayer de patcher ou de mettre à jour ces environnements. Dimension vous donne la capacité de provisionner les charges de travail à la périphérie aussi facilement que vous le pouvez dans la région Ouest des États-Unis, par exemple.

Le MagIT / TechTarget : Vous êtes essentiellement en train de patcher et de gérer l’infrastructure sur site d’un client.

Kit Colbert : Oui. C’est la beauté de la notion de service. Les clients n’ont plus à entrer dans les détails des meilleures pratiques en matière d’application de correctifs ou de réfléchir à la meilleure décision en matière d’architecture. Tout cela est pris en charge [par Dimension] pour qu’ils puissent se concentrer sur leurs applications.

Le MagIT / TechTarget : Ainsi, votre logiciel d'administration fait en sorte que les différents environnements se ressemblent ?

Kit Colbert : pas totalement. Mais cela permet aux administrateurs d’avoir une vue globale. Project Dimension se concentre sur les scénarios de type cloud hybride - pour offrir celui-ci en tant que service sur tous les sites. C’est la clé à retenir.

Project Dimension se concentre spécifiquement sur la mise en place du cloud hybride en tant que service sur tous les sites. Nous croyons fondamentalement que le nuage hybride est l’avenir. Au cours des cinq dernières années, beaucoup de gens ont dit que le nuage public est en train de tout conquérir. En fait, nous voyons beaucoup de signaux qui vont dans le sens contraire. IDC prévoit que d’ici 2021, environ 20 % des nouvelles charges de travail seront déployées à la périphérie. 

Le MagIT / TechTarget : Êtes-vous d’accord avec cette analyse ? Les charges de travail se déplacent-elles si rapidement vers la bordure ?

Kit Colbert : Je n’ai pas de chiffres précis, mais c’est l’orientation générale. Toutes les charges de travail ne vont pas vers le cloud. Il y a beaucoup de bonnes raisons de les garder dans le centre de données et nous voyons un nombre croissant de déploiements en bordure. Il va y avoir une tonne de charges de travail à la périphérie, des charges de travail dans les datacenters [on premises] pour des raisons de coût ou de performance, et des charges de travail dans le cloud. 

Notre vision du cloud hybride permet de gérer les charges de travail sur l’ensemble de ces sites. Il peut y en avoir que vous voudrez exécuter dans le nuage certains jours et d’autres jours où vous voudrez les exécuter « on premises » pour des raisons de performance ou de sécurité. Nous considérons Dimension comme stratégique car il permet le cloud hybride en tant que service à la fois au niveau du centre de données et en périphérie.

Le MagIT / TechTarget : Qu’est-ce qui a changé qui rend l’informatique de bordure plus importante ?

Kit Colbert : L’informatique à la bordure n’est pas une chose nouvelle, mais ce qui change, c’est l’arrivée de l’IoT et la banalisation des besoins analytiques en bordure. Les clients ne veulent pas payer pour avoir une bande passante géante [entre ces sites] et le cloud, donc ils ont besoin de plus de calcul à la périphérie. Certaines organisations ont des milliers d’emplacements de bordure. La question est de savoir comment gérer tout cela.

Nous voyons un besoin pressant à la bordure. Nous avons des clients avec des équipes entières dont la mission consiste à se rendre dans chaque magasin de détail pour mettre à niveau leurs serveurs. Il leur faut deux ans pour couvrir leurs milliers de magasins, et à la fin de ces deux années, ils recommencent à zéro. Nous avons l’occasion de dire que nous avons trouvé une solution à ce problème en concevant VMware Cloud sur AWS, et nous allons capitaliser sur cet investissement et l’appliquer à la bordure pour que nos clients n’aient pas à le faire.

Le MagIT / TechTarget : Comment allez-vous déployer cela ?

Kit Colbert : Nous ne parlons pas encore publiquement de dates de sortie. Parce qu’il s’agit d’un service, le niveau d’intégration avec le matériel est beaucoup plus étroit que ce que nous avons toujours fait. Si vous pensez à ce que nous avons dû faire avec VMC sur AWS pour faire fonctionner notre logiciel avec AWS, c’était absolument énorme.

Cela a requis un effort colossal d’ingénierie de part et d’autre, avec deux grandes équipes travaillant en étroite collaboration pour y parvenir. Nous avons besoin de visibilité non seulement dans le logiciel, mais aussi dans le matériel. S’il y a des problèmes de matériel, nous devons être en mesure de les voir à l’avance. 

Ce même type d’intégration doit être réalisé entre le logiciel et le matériel [en ce qui concerne Dimension]. Pour cette raison, nous voulons nous concentrer sur deux partenaires matériels, à savoir Dell EMC et Lenovo. L’avantage d’en avoir deux, c’est que cela nous permet de nous assurer que toute solution que nous avons est suffisamment généralisée pour être déployée vers d’autres partenaires lorsque nous serons prêts.

Le MagIT / TechTarget : Est-ce que Project Dimension sera intégré dans des systèmes d’infrastructure hyperconvergés ?

Kit Colbert : Project Dimension se concentre sur l’hyperconvergence, et la simplicité qu’elle apporte. C’est ce qui est bien dans la façon dont notre stratégie s’applique à elle-même. Project Dimension met les services en nuage à disposition en bordure. Parce qu’il s’appuie sur vSphere, nous pouvons capitaliser sur toutes les autres choses que nous faisons [avec cette plate-forme].

Nous avons annoncé vSphere Platinum avec AppDefense, pour que vous puissiez maintenant avoir la sécurité en périphérie. PKS [Pivotal Container Service] est étroitement intégré à vSphere, vous avez donc maintenant des conteneurs et Kubernetes à la périphérie. C’est l’importance de vSphere en tant que plate-forme. Tout le travail que nous avons fourni pour vSphere dans le cloud avec VMC sur AWS, s’appliquera également à la périphérie. Cela nous permet d’offrir rapidement un grand nombre de fonctionnalités à la pointe du progrès.

Pour approfondir sur Infrastructure hyperconvergée

- ANNONCES GOOGLE

Close